Nouvelles : Un prof de musique pédophile battu à mort avec son propre instrument par des parents en colère

Un prof de musique pédophile battu à mort avec son propre instrument par des parents en colère

Battu à mort par des parents.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
938 938 Partages

Marcelo Fabian Pecollo enseignait la musique dans une école primaire. L'homme de 42 ans était aussi trompettiste pour l'orchestre mormone de la ville.

Mais des rumeurs ont commencé à circuler à l'effet que Marcello Fabien avait peut-être abusé sexuellement de jeunes enfants. 

L'enseignant avait bel et bien déjà été accusé de crimes similaires dans le passé. En effet, il a été emprisonné en 2010 après avoir été accusé d'avoir abusé de cinq enfants d'âge préscolaire. Mais il a été libéré en 2014 pour bonne conduite. Au total, sept familles de victimes ont dénoncé les actes de Marcelo Fabian Pecollo, mais la cour n'a reconnu que cinq d'entre eux. 

Les parents étaient tellement en colère quand ils ont appris la vérité sur le passé de l'homme qu'ils sont entrés dans une cathédrale près de Buenos Aires, en Argentine, où jouait Marcelo Fabian Pecollo, le 30 octobre dernier. Ils se sont mis à hurler «Il y a un pédophile et un violeur dans l'église et il joue dans l'orchestre!». Puis ils ont battu le musicien avec son propre instrument. Marcelo Fabian Pecollo a tenté de se sauver, mais sans succès. 

«Quand je suis arrivé, les gens étaient en train de partir», a raconté le prêtre Jorge Oesterheld aux médias locaux. «Il était vraiment très amorché, dans un très très mauvais état, puis la police et l'ambulance sont arrivés. Il était dans un coma depuis et il est mort vendredi dernier.»

Le prêtre a critiqué ouvertement les parents qui ont attaqué le musicien. 

«Ils ont dit qu'ils se sont assurés que justice soit rendue, mais ce n'était pas de la justice. C'était de la vengeance. C'était un meurtre», a dénoncé Jorge. 

Une fillette muette de 13 ans tombe enceinte d'un réfugié de 41 ans qui l'a violée pendant qu'il la gardait

Reynaldo Mora, un réfugié mexicain de 41 ans, est accusé d'avoir agressé sexuellement une fillette de 13 ans et de l'avoir mise enceinte alors qu'il devait la garder dans la résidence de la famille, dans le Maryland, aux États-Unis, en février dernier. 

La fillette ne parle pas et elle s'exprime uniquement par des gestes et l'écriture. Elle aurait l'âge mental d'un enfant de première année. 

En avril, la jeune fille a passé un test de grossesse et elle a découvert qu'elle était enceinte. C'est sa tante qui l'a conduite chez le médecin pour un examen complet. Le médecin a alors informé la famille que la fillette était enceinte de 11 semaines. 

La jeune fille a alors raconté avoir été victime d'un viol de Reynaldo Mora et l'homme a été arrêté le 19 avril. 

L'avocat de Reynaldo a dit qu'il y a erreur sur la personne et il a demandé à ce que l'enfant à naître de la fillette de 13 ans soit soumis à un test d'ADN pour prouver la paternité de son client. 

Les résultats du test de paternité peuvent prendre jusqu'à 90 jours avant d'être disponibles alors le procès ne commencera pas avant le mois d'octobre. 

L'avocat a demandé la libération de son client s'il acceptait de remettre son passeport afin qu'il puisse travailler pour payer les 1000$ mensuels de pension alimentaire qu'il soit à son ex-femme et à leurs trois enfants. 

Normalement, Reynaldo aurait dû pouvoir recouvrer sa liberté en attendant le procès, mais l'immigration (ICE) s'est mêlé de son cas et a insisté pour qu'il reste en prison. 

Si Reynaldo est reconnu coupable d'avoir violé et fait un enfant à la fillette de 13 ans, il risque de faire face à une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 60 ans. 

Partager sur Facebook
938 938 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran