Nouvelles : Un policier qui était en congé est criblé de 40 balles dans son appartement alors qu'il jouait à l'ordinateur avec sa fille.

Un policier qui était en congé est criblé de 40 balles dans son appartement alors qu'il jouait à l'ordinateur avec sa fille.

Il n'a eu aucune chance de s'en sortir.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,303 1.3k Partages

En Arkansas, un policier qui n'était pas en service a été fusillé sans aucune chance de survive quand une salve de 40 balles a traversé son appartement.

L'agent de 25 ans, Oliver Johnson, qui travaillait pour le département de police de Forrest City, a été tué sur le coup quand des balles de fusil ont soudainement traversé les murs de sa maison.

Les coups de feu auraient été tirés par deux bandes qui s'affrontaient à l'extérieur.

Le policier, qui était aussi père de deux enfants, jouait justement à l'ordinateur avec une de ses deux filles quand la fusillade s'est produite samedi vers 15h30.

Parmi la salve de balles qui ont traversé l'appartement où vivant le policier, l'un des projectiles a atteint le père au torse, causant ainsi sa perte.

D'autres enfants, outre que les deux filles de Johnson, étaient sur place au moment de l'incident. D'autres membres de la famille étaient aussi présents dans l'appartement.

Un proche de Johnson a tenté en vain d'appliquer sur le policier les manoeuvres de réanimation en attendant l'arrivée des secours.

Le policier a ensuite été transféré dans un hôpital à proximité, mais malheureusement, les docteurs ont dû déclarer son décès quelques minutes seulement après son arrivée.

Selon un voisin qui a été interrogé par FOX 13, les projectiles ont atteint l'appartement du policier, mais aussi plusieurs autres maisons et voitures dans le voisinage.

Sinon, un autre témoin a expliqué avoir aperçu un tireur qui serait arrivé à bord d'une voiture. Le véhicule aurait ralenti pendant un instant, permettant ainsi au tireur de faire feu, puis la voiture serait repartie.

Selon les enquêteurs, tout porte à croire que Johnson n'avait absolument rien à voir dans cette attaque et de ce fait, il n'était pas la personne visée par cette fusillade.

Joe Baker, un collègue de Johnson, a expliqué que de toute évidence, une bande s'en serait pris à un de leurs ennemis qu'ils auraient aperçu dans la rue. La bande aurait donc fait feu sur l'homme et au grand malheur de Johnson, c'est ce dernier qui en aura finalement payé le prix.

Évidemment, plusieurs collèges de Johnson ont tenu à rendre hommage au jeune policier décédé trop tôt et ceux-ci ont assuré qu'ils assureraient tout leur support à la veuve du défunt ainsi qu'à ses deux filles.

Johnson était au service des forces policières depuis un peu plus de deux ans au moment de son décès.

La police a même dû faire une annonce à la population peu après l'attaque afin de faire savoir que plusieurs activités dans la ville seraient annulés en raison de l'absence de plusieurs policiers qui se disaient sous le choc.

Partager sur Facebook
1,303 1.3k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie