Nouvelles : Un policier installe des affiches d'avertissement devant la maison des prédateurs sexuels.

Un policier installe des affiches d'avertissement devant la maison des prédateurs sexuels.

​Que pensez-vous de cette mesure?

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
522 522 Partages

Parmi tous les crimes pouvant être commis sur cette Terre, l’un des plus infâmes est sans contredit la pédophilie. Les agressions sexuelles sur les enfants ne laissent personne de marbre et provoque des réactions de colère et de tristesse intenses. C’est bien évidemment l’un des pires cauchemars pour les parents, qui cherchent à préserver l’innocence de leurs enfants. Mais les dangers sont partout…

Parmi les tentatives de protection des enfants que les gens ont pu imaginer au fil du temps, il y en a une qui ne peut que retenir l’attention.

Le bureau du shérif du comté de Butts, en Géorgie a installé des panneaux sur les terrains des demeures habitées par des délinquants sexuels enregistrés, alertant les gens de ne pas sonner à ces maisons.

Facebook: ButtsCountySheriff

Le shérif Gary Long a déclaré dans un message sur Facebook que les panneaux  informeront le public qu'il s'agit d'une maison à éviter. 

« En cette Halloween, mon bureau a placé des pancartes devant la maison de chaque délinquant sexuel enregistré pour informer le public qu'il s'agit d'une maison à éviter", a déclaré le shérif.

Le shérif a affirme que la loi géorgienne stipule que les délinquants sexuels enregistrés ne peuvent pas participer aux festivités.

Le bureau du shérif du comté de Butts a dit à CBS qu'il y avait 54 délinquants sexuels dans ce comté et que son but n'était pas de les humilier.

« Faisons face à la réalité: nous avons plus de risques que des enfants soient renversés par une voiture à l’Halloween que d'être victimes d'agression sexuelle par un récidiviste », a déclaré le représentant des forces de l’ordre. Mais à la fin de la journée, si, en fait, un enfant a été victime d'une agression sexuelle, en particulier d'un délinquant sexuel condamné, je ne pense pas que je pourrais dormir la nuit. »

Le shérif a déclaré à CBS que des délinquants sexuels lui avaient envoyé un courrier électronique pour lui dire que ces pancartes étaient embarrassantes.

« En fin de compte, je ne me soucie pas de savoir si cela leur plaît ou non. Mon travail consiste à assurer la sécurité des enfants et de la communauté et c'est ce que je vais faire », a affirmé le shérif Long.

Le maire Gary Jones, de la ville de Grovetown, dans le même comté,  a pour sa part suscité la controverse en déclarant que tous les délinquants sexuels seraient placés dans la salle du conseil municipal de Halloween entre 18 h et 21 h. Face aux protestations, il a ensuite dit qu'un plan d'urgence devait être mis en œuvre, mais a refusé de divulguer des détails.

Qu’on soit d’accord ou non avec ces mesures, on peut saluer le désir de protéger les enfants. Mais il faut aussi se souvenir que la majorité des agressions sexuelles sont commises par des gens que les victimes connaissent bien et que le danger rôde 365 jours par année.

Comment réagiriez-vous si vous aperceviez ce genre de pancartes en vous promenant avec vos enfants dans un quartier? Croyez-vous que c'est une bonne façon de protéger les gens, ou est-ce une entrave aux droits et libertés des individus?

Partager sur Facebook
522 522 Partages