Nouvelles : Un policier est suspecté d'être l'auteur des coups de couteau lors de l'agression mortelle survenue dans les Yvelines.

Un policier est suspecté d'être l'auteur des coups de couteau lors de l'agression mortelle survenue dans les Yvelines.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
190 190 Partages

Les autorités ont annoncé qu'un policier avait été interpellé dans la Meuse, car il est suspecté d'avoir poignardé un gardien d'immeuble dans la nuit de jeudi à vendredi à Jouars-Pontchartrain.

L'alerte avait été donnée par des voisins vers 2h du matin et la victime était un homme de 25 ans qui avait obtenu cet emploi de gardien quelques mois auparavant. C'est dans une venelle, tout près de l'immeuble où il travaillait, que l'homme a été agressé mortellement.

Un témoin qui était sur place a expliqué aux journalistes de BFMTV: "J'étais sur mon balcon lorsque j'ai entendu des cris. Je suis descendu et j'ai vu le gardien de notre immeuble debout, complètement ensanglanté. J'ai vu un homme s'enfuir, vêtu de noir, plutôt grand et mince."

Les pompiers du Samu ont tenté l'impossible afin de sauver la victime, mais en vain. L'homme qui aurait subi une trentaine de coups de couteau est mort des suites de ses blessures.

Après que les médecins aient dû confirmer son décès, le corps de l'homme a été transféré à l'Institut médico-légal de Garches, dans les Hauts-de-Seine, pour autopsie.

Le policier interpellé par les enquêteurs est âgé de 24 ans et les médias locaux ont indiqué que celui-ci travaillait en Seine-Saint-Denis. Lorsqu'il a compris qu'on allait l'arrêter, le suspect a tenté de prendre la fuite en voiture, mais les policiers de la Section de recherches de Versailles sont enfin parvenus à le localiser près de Bar-le-Duc, dans la Meuse, en fin de matinée.

Le GIGN et des unités de gendarmerie locales collaboreront avec la Section de recherches de Versailles afin de mettre toute la lumière sur cette violente agression qui a coûté la vie au jeune gardien.

Le suspect est actuellement en garde à vue pour "homicide volontaire" et il devait demeurer à la Meuse jusqu'à son transfert prévu à Versailles.

Les enquêteurs espèrent maintenant arriver à identifier quel était le mobile du suspect.

Partager sur Facebook
190 190 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Courtoisie