Nouvelles : Un père de 39 ans meurt seul à la maison des suites de la COVID-19.

Un père de 39 ans meurt seul à la maison des suites de la COVID-19.

Un père de famille de 39 ans est décédé seul à la maison à la suite d’un diagnostic positif à la COVID-19.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Un père de famille de 39 ans est décédé seul à la maison à la suite d’un diagnostic positif à la COVID-19.

Vincenza Vono, l’épouse du jeune père qui est décédé, Mauro Vono, a expliqué en entrevue à CTV News Toronto qu’elle était dévastée par son départ soudain : « J’ai perdu l’amour de ma vie. C’était mon âme soeur, tout ce que je pensais. »

La fillette du couple, Arianna, venait tout juste d’avoir quatre mois quand Mauro Vono a été contaminé par la COVID-19. Son décès est survenu le 20 avril.

Lorsque Mauro Vono avait commencé à ressentir des symptômes s’apparentant à la COVID-19, le père n’avait pris aucune chance et il avait fait en sorte que sa conjointe puisse aller s’installer temporairement chez ses parents avec leur fille.

Par la suite, Mauro était allé demander des soins dans un centre d’urgence à Vaughan, mais après qu’il ait demandé à passer une radiographie, le personnel l’a informé que ses signes vitaux n’étaient pas préoccupants.

Vincenza Vono a confié que c’est le 19 avril qu’elle a discuté avec son amoureux pour la toute dernière fois : « Il a dit qu’il se sentait un peu étourdi, mais il se sentait mieux quand il s’est couché et c’était la dernière fois que j’ai entendu parler de lui. Qu’il est juste allé s’allonger. C’est tout. Il ne s’est jamais réveillé. »

Crédit photo: Courtoisie

Le lendemain, Vincenza s’est inquiétée de ne pas avoir de nouvelles et elle a donc averti le 911. Les premiers répondants qui sont arrivés sur les lieux ont trouvé Mauro à l’intérieur : « Je ne suis pas une professionnelle de la santé, mais je pense que s’il avait eu l’occasion de passer une radiographie, les choses seraient différentes parce qu’il est mort d’une pneumonie et que la pneumonie a été là pendant quelques jours. »

Pour sa part, Mackenzie Health, qui gère le centre de soins où Mauro s’était rendu pour consulter, a expliqué dans une déclaration à CTV News Toronto : « Mackenzie Health offre nos plus sincères condoléances à la famille pour cette perte tragique et profonde en cette période très difficile. Bien que nous comprenions l’intérêt d’en apprendre davantage sur cette histoire plus en détail, nous ne pouvons pas fournir d’information sur les soins d’un patient en particulier pour des raisons de confidentialité. »

Vincenza se dit toutefois très reconnaissante du soutien qu’elle a reçu de la part de sa famille et de ses proches qui ont créé une campagne de sociofinancement afin de l’aider.

Enfin, le médecin-chef de la santé de l’Ontario, le Dr David Williams, a rappelé lundi qu’avec les variantes de cette troisième vague, les personnes de moins de 50 ans doivent faire preuve de grande vigilance : « Malheureusement, ces choses peuvent arriver. Nous ne voulons pas que cela se produise, alors soyez prudents. Vérifiez encore. Surveillez ces changements. Revenez en arrière et voyez si vous avez des doutes et des préoccupations. »

Source: CTV News · Crédit Photo: Capture d'écran