Nouvelles : Un mini-tsunami a frappé l'Europe et les images sont saisissantes.

Un mini-tsunami a frappé l'Europe et les images sont saisissantes.

Les plages ont été inondées.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,048 1.0k Partages

Un tsunami météorologique d'un mètre et demi de haut a frappé des plages touristiques espagnoles, très tôt, lundi matin. 

Appelé un rissaga en espagnol catalane, le phénomène météorologique a frappé Ciutadella, sur l'île Minorque, et a inondé les plages voisines en plus d'affecter les stations balnéaires de Majorque. Des routes côtières, des bars et des terrasses ont été inondés. 

Des propriétaires de bateaux ont été vus tentant de protéger leurs bateaux. Le fort courant a même brisé les cordes d'un bateau à voile historique utilisé par le Conseil de l'île de Majorque. Le bateau dérivait vers la mer et il a dû être ramené au port par des marins.

Heureusement, il n'y a eu aucun blessé. Le petit tsunami s'est produit alors que les plages étaient presque vides.

Un tsunami météorologique (aussi appelé météotsunami ou météo-tsunami) est un phénomène semblable à un tsunami mais causé par des perturbations météorologiques ou atmosphériques. Les vagues peuvent être produites par des ondes de gravité atmosphériques, des sauts de pression, le passage d'un front, des grains orageux, des coups de vent, des cyclones tropicaux et d'autres sources atmosphériques qui causent une onde de tempête. Les «vrais tsunamis», eux, ont une cause sismique et/ou gravitaire (glissement de terrain sous-marin ou subaquatique en eau douce, ou encore la chute d'une météorite d'une taille suffisante). 

«Les météo-tsunamis se déclenchent dans des conditions très précises, quand un orage violent et rapide passe au-dessus de la surface d’eau, a expliqué Guillaume Perron, météorologue à MétéoMédia: le changement de pression atmosphérique et les vents violents vont alors générer une onde sur l’eau, qui prend de l’ampleur en se déplaçant.»

 

«Le potentiel d’orages violents pourrait devenir de plus en plus élevé à mesure que le climat se réchauffe, et augmenter mécaniquement le nombre de météo-tsunamis», a ajouté Guillaume Perron.

Des tsunami météorologique causés par des orages orages d'été ont déjà tué des personnes dans 5 cas de 1892 à 1966, selon les archives anglaises. Un autre phénomène du genre a tué trois personnes, en mars 1979, en frappant la baie de Nagasaki. En juillet 1848, 78 personnes sont mortes dans le lac Érié, au Canda, lors d'un  tsunami météorologique qui a provoqué une vague de près de sept mètres de haut.

Partager sur Facebook
1,048 1.0k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran