Nouvelles : Un médecin coupe les organes génitaux du nouveau-né pour prouver qu'il avait raison quand il disait que ça allait être une fille

Un médecin coupe les organes génitaux du nouveau-né pour prouver qu'il avait raison quand il disait que ça allait être une fille

L'enquête policière est toujours en cours.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
8,314 8.3k Partages

Guriya Devi et Anil Panda ont consulté le docteur Anuj Kumar dans sa clinique privée de Chatra, dans l'État de Jharkhand, en Inde, quand Guriya a commencé à avoir ses contractions. 

Le médecin a alors procédé à un examen médical et une échographie, d'après le site Indian Express. 

Il a annoncé aux nouveaux parents qu'ils allaient avoir une fille et il a recommandé une césarienne. 

Les parents ont accepté de payer la procédure et ils ont fait confiance au médecin pour la suite. 

Les parents soutiennent que Guriya a donné naissance à un garçon. Quand le médecin aurait réalisé son erreur, il aurait emmené le bébé dans une autre pièce pour lui couper le pénis et les testicules afin «d'en faire une fille» pour prouver qu'il avait raison. 

Le bébé est mort peu de temps après et le médecin a dit que leur fille est décédée en raison de déformités. 

Les parents ont questionné le médecin et son personnel toute la nuit pour ensuite déposer une plainte officielle à la police. 

La police a ouver une enquête officielle. 

« Nous avons envoyé le corps à l'hôpital Chatra Sadar après la mort du nouveau-né », a déclaré le porte-parole de la police, Ashok Ram. 

« Une équipe a visité le cabinet du médecin après la plainte, mais il était fermé. »

Le docteur D N Thakur du centre médical Itkhori a déclaré qu'une inspection avait déjà soulevé quelques inquiétudes sur les pratiques du docteur Kumar. 

« Le propriétaire et docteur Anuj Kumar ne pouvait pas montrer ses documents officiels. Nous lui avons demandé le 16 avril dernier de nous transmettre son permis d'exercice et les papiers de son cabinet, mais il ne les a toujours pas remis », a-t-il précisé. 

L'enquête policière est toujours en cours, mais selon le Dr S P Singh, un examen aurait déjà pu prouver que les organes génitaux du bébé ont bel et bien été coupés. 

Si le docteur Anuj Kumar est reconnu coupable au criminel, il pourrait perdre son permis d'exercer la médecine (s'il en possède vraiment un) et pourrait être dans l'obligation de fermer sa clinique médicale. 

L'histoire étonnante a rapidement fait le tour du monde et nous suivrons les développements dans cette affaire insolite qui soulève l'indignation internationale. 

Partager sur Facebook
8,314 8.3k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Adobe Stock