Nouvelles : Un lycéen est escorté par la police nationale parce qu'il est en retard pour le bac

Un lycéen est escorté par la police nationale parce qu'il est en retard pour le bac

Oui, vous avez bien lu.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
781 781 Partages

Chaque année le bac produit des anecdotes assez hors du commun et on pense tenir la plus incroyable de cette année puisqu'un lycéen a été escorté par la police parce qu'il était en retard pour son épreuve d'histoire.

C'est Le Parisien qui rapporte le récit incroyable de Loïc, un jeune garçon de 18 ans qui devait passer aujourd'hui à 13h30 l'épreuve de son bac pro d'histoire dans un lycée d'Albi dans le Tarn. Si la fin de son aventure est heureuse, il a eu un parcours semé d'embûches. En effet, tout commence lorsqu'il rate le bus qui devait l'amener jusqu'à son école pour passer son examen. Son père, qui comprend que le temps presse, décide de lui prêter sa voiture pour éviter qu'il soit en retard.

Loïc, 18 ans, devait passer l’épreuve d’histoire de son bac pro à 13h30 à Albi, raconte Le Parisien. Certainement rongé par le stress, il a raté son bus qui devait l’amener jusqu’à son lycée. Son père a alors décidé de lui prêter sa voiture. Malheureusement, ce n'est pas son jour de chance il faut croire puisqu'il va avoir un accident sur son chemin. Heureusement pour lui, il n'a aucune blessure, mais la voiture est dans un très mauvais état. La police arrive rapidement sur place pour prendre en charge la situation.

Lorsque les policiers se rendent compte que Loïc a eu un accident en raison du stress généré par son épreuve du bac, ils décident de faire un geste auquel le jeune homme ne s'attendait pas, relate Le Parisien. En effet, ils décident de l'amener au lycée en fourgon. Rien que ça. Finalement, Loïc a un peu de chance dans sa journée et va arriver à l'heure à son examen. Il va même arriver deux minutes en avance. Un bus manqué et un accident de voiture plus tard, le jeune homme de 18 ans va enfin pouvoir passer son épreuve d'histoire.

On espère que cela s'est bien passé parce qu'après toute l'énergie mise pour se rendre au lycée, le plus décevant serait d'avoir une mauvaise note. Loïc a eu tellement de chance et de malchance combinées dans sa journée qu'on a tout de même un bon pressentiment. Une chose est certaine, il se souviendra longtemps de son bac.

Partager sur Facebook
781 781 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock