Nouvelles : Un journaliste s'excuse après s'être adonné à un plaisir solitaire en direct sur Zoom

Un journaliste s'excuse après s'être adonné à un plaisir solitaire en direct sur Zoom

Toute l'histoire ici.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le journaliste vedette américain Jeffrey Toobin s'est excusé après s'être adonné au plaisir solitaire en direct durant un appel sur la plateforme Zoom avec ses collègues de travail.

« J'ai fait une erreur stupide et embarrassante, je croyais que je n'étais pas filmé. Je présente mes excuses à ma femme, ma famille, mes amis et mes collègues, a déclaré le journaliste au média Vice News. Je croyais que je n'étais pas visible sur Zoom. Je croyais que personne sur la plateforme ne pouvait me voir. Je croyais que j'avais coupé la vidéo ». 

Celui qui est à l'emploi de la chaîne américaine CNN et du New Yorker s'était exposé de la sorte durant ce qu'il croyait être une pause d'une réunion virtuelle la semaine dernière, avait rapporté Vice News. Lui et des membres de la station de radio WNYC et du New Yorker étaient alors en conférence dans le but de planifier la couverture de l'élection présidentielle américaine. 

Le fautif a attendu une pause de la réunion avant de s'exposer et de s'adonner à un petit plaisir manuel durant un appel distinct, selon des témoins qui ont rapporté la scène à Vice et au New York Times. Deux personnes ont déclaré qu'il était clair que le journaliste était en train de s'adonner à cette activité, avant de raccrocher et de revenir à l'appel sans avoir pris conscience que des gens en avaient été témoins. 

À la suite de l'incident, le New Yorker a pris la décision de le suspendre de la couverture de la campagne. De son côté, la chaîne CNN a déclaré que le journaliste « prenait du temps pour lui afin de régler ses problèmes personnels », sans préciser quand il reviendrait à ses fonctions. 

Il n'est pas le premier à connaître des déboires en direct sur la plateforme Zoom, qui a connu un essor de popularité avec la pandémie et le télétravail. 

Rappelons qu'en juillet dernier, un politicien espagnol avait accidentellement été exposé, prenant une douche en direct, devant ses collègues. Un urbaniste californien avait également été contraint de démissionner après qu'il eut été vu sur la plateforme en train de lancer un chat. Une femme avait également été prise en flagrant délit en train d'utiliser la toilette durant une réunion avec ses collègues.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Capture d'écran Twitter