Nouvelles : Un jeune homme met le feu à sa petite amie de 17 ans ce qui la plonge dans un coma.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Un jeune homme met le feu à sa petite amie de 17 ans ce qui la plonge dans un coma.

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,571 1.6k Partages

Brae Taylor Lewis a recouvert sa petite amie Kyesha Finemore d'essence et il l'a incendiée alors qu'elle n'avait que 17 ans. 

La jeune fille s'est retrouvée dans le coma, entre la vie et la mort, après avoir été brûlée sur presque tout le corps à Marsden, en mai 2016. 

Aujourd'hui âgé de 20 ans, Brae Taylor Lewis a été condamné à 11 ans de prison, mais il compte maintenant faire appel de cette décision car il juge sa sentence trop sévère. 

Son avocat Andrew Hoare s'est présenté en cour ce jeudi pour demander à ce que la sentence soit réduite à 8 ou 9 ans pour qu'elle soit plus juste et à la hauteur du crime commis par son client. Il a ajouté que Brae Taylor Lewis n'avait pas mis le feu intentionnellement à sa petite amie puisqu'il n'a pas collé le briquet sur elle lorsqu'elle a pris feu. 

De plus, Andrew Hoare a expliqué que son client avait montré des regrets en tentant d'éteindre le feu immédiatement après. Selon l'avocat, Brae Taylor Lewis voulait seulement faire peur à la jeune fille. 

« Il voulait seulement mettre din à une dispute. Il voulait simplement lui faire peur pour qu'elle arrête d'argumenter », a expliqué Andre Hoare, en cour. « Il a fait part de ses regrets et souhaite maintenant voir les conséquences diminuées. » 

Mais selon les témoignages entendus en cour, Brae Taylor Lewis était de plus en plus violent dans les mois précédant son attaque sur Kyesha Finemore. En fait, les deux amoureux avaient des comportements abusifs l'un envers l'autre. Brae Taylor Lewis avait même déjà lancé un tournevis qui s'était logé dans la jambe de l'adolescente. 

Mais les procureurs ont prouvé que Brae Taylor Lewis avait l'intention de mettre le feu à sa petite amie puisqu'il en avait parlé à d'autres.

Brae Taylor Lewis devra donc purger 80 % de sa sentence et pourra demander une libération conditionnelle dès 2025. 

Partager sur Facebook
1,571 1.6k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Capture d'écran