Nouvelles : Un jeune de 15 ans organise une manifestation en soutien à la reprise du sport

Un jeune de 15 ans organise une manifestation en soutien à la reprise du sport

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une manifestation en soutien à la reprise du sport est en cours de préparation à Québec, rapporte le Journal de Québec. 

C'est un élève de cinquième secondaire au Séminaire Saint-François (SSF), Isaac Pépin, qui est à l'origine de l'initiative. L'adolescent a réclamé à 2 reprises à François Legault au cours des derniers mois une discussion au sujet de la reprise des sports. 

Le jeune homme encourage maintenant « les étudiants-athlètes, tous les jeunes sportifs du Québec, leurs parents et tous les gens à qui ont la santé de tous à cœur, à unir leur voix à la sienne et à venir manifester le dimanche 7 mars 2021 à 13h devant l’Assemblée nationale du Québec afin de dénoncer l’impasse de la reprise des activités sportives encadrées », est-il écrit sur la page Facebook de l'événement. 

« Il faut impliquer les jeunes et les professionnels du sport dans les discussions pour trouver des solutions et relancer les sports », ajoute l'adolescent. 

La marche sera organisée sous le thème « Un an de sacrifices, c'est le temps de relancer les sports », dans le but de sensibiliser le gouvernement aux avantages de faire de l'activité physique et aux dangers de la sédentarité. 

La manifestation trouve également écho chez le propriétaire du gym Le Chalet et leader provincial du Conseil canadien de l'industrie du conditionnement physique, Gabriel Hardy.  

« Il est temps de reconnaître le sport et les saines habitudes de vie comme un allié et de cesser de les percevoir comme de simples loisirs », fait-il savoir sur Facebook. 

« Le sport est reconnu comme efficace pour prévenir bon nombre de maladies chroniques et pour améliorer le système immunitaire et c'est exactement ce dont on a besoin contre la COVID », ajoute-t-il en entrevue au Journal de Québec.

Il prédit que des milliers de personnes prendront d'ailleurs part à la marche le 7 mars prochain. 

« On réalise qu'on nous enseigne la science, on forme des professionnels en nous disant qu'on a un impact important sur la santé des gens. Mais tout ça tombe à partir du moment où il y a un virus qui frappe. Là, la solution est de se cacher, de rester sédentaire, malgré les nombreux avertissements de médecins », ajoute-t-il. 

Les participants sont invités à respecter les mesures sanitaires, notamment la distanciation physique et le port du masque. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Québec · Crédit Photo: Facebook