Nouvelles : Un jeu sexuel très particulier tourne mal et une prostituée tue son client.

Un jeu sexuel très particulier tourne mal et une prostituée tue son client.

“Il est très important pour moi que vous puissiez me faire des injections”

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
156 156 Partages

Parfois dans la vie, on se demande comme des jeux sexuels peuvent entraîner la mort. Avec cette histoire, il n'y a vraiment pas de question à se poser parce que dans ce cas-ci, il s'agit d'un abus de substance.

C'est le site web d'informations et de divertissement DH qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire froid dans le dos à certains d'entre vous, surtout les plus coquins qui sont adeptes de jeux sexuels qui peuvent parfois aller trop loin. En effet, en Belgique une jeune femme vient d'être sanctionnée à 30 mois de prison pour un jeu sexuel qui a très mal tourné. Il faut dire que le jeu est allé beaucoup trop loin puisqu'il a entraîné la mort de son partenaire. Une histoire terriblement atroce qui soulève de nombreuses questions.

Tout d'abord, qu'est ce qu'il s'est passé exactement ? DH explique que cette histoire remonte au mois d'août 2017 lorsqu'un homme entame une relation avec une nouvelle prostituée. Les deux individus ont des penchants sadomasochistes et peuvent donc s'en donner à coeur joie. Un jour l'homme en question demande à sa prostituée de lui injecter un litre de procaïne qui est un anesthésiant qu'utilisent beaucoup les dentistes. La jeune femme a 10 seringues qu'elle doit lui injecter une par une en échange de 700 euros qu'elle devait se partager avec la personne qui l'accompagnait.

Malheureusement, ce jeu sexuel va tourner au drame assez rapidement. En effet, au bout de la huitième seringue l'homme fait une crise cardiaque dont il ne se remettra pas. La jeune femme et la personne qui l'accompagnait ont évidemment appelé les secours ainsi que la police et ont dû par la suite répondre de leurs actes devant la justice.

C'est la jeune femme qui est jugée la responsable principale du décès de cet homme un peu excessif. Elle est donc condamnée à 30 mois de prison et va devoir verser 10 000 euros de dommages et intérêts à la famille de la victime. Une somme dont le paiement devra être partagé avec la personne qui l'accompagnait. La prochaine fois, ils réfléchiront à deux fois avant de participer à un jeu sexuel qui peut s'avérer potentiellement très dangereux. 

Partager sur Facebook
156 156 Partages

Source: DH
Crédit Photo: Adobe Stock