Nouvelles : Un instructeur de moto forcé de retirer son casque dans une station Shell, alors qu'«une femme en burqa faisait le plein d'essence à côté de lui»

Un instructeur de moto forcé de retirer son casque dans une station Shell, alors qu'«une femme en burqa faisait le plein d'essence à côté de lui»

Le débat fait rage.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
24,003 24.0k Partages

Liam Bradley, un instructeur de moto de 48 ans, affirme qu'on l'a forcé à retirer son casque dans une station Shell, alors qu' « une femme en burqa faisait le plein d'essence à côté de lui ». 

Liam était agassé parce qu'on voyait déjà son visage puisque son casque de moto était à visage ouvert, mais il l'a quand même retiré. Mais quand il a vu une femme en burqa à côté de lui, qui elle n'avait pas à montrer son visage, il est devenu furieux. 

L'homme s'est tourné vers Facebook pour dénoncer le « racisme » dont il a été victime. Sa publication est devenue virale, récoltant en quelques heures plus de 6 000 likes, commentaires et partages.  

« C'était par hasard [que le débat sur les burqas se déroulait en ce moment]. Ça m'a juste ennuyé. La principale raison pour laquelle cela m'agace, c'est que c'est une station-service que j'ai utilisée des centaines de fois parce que nous travaillons dans la région », a-t-il expliqué. 

« J'avais un casque ouvert afin que les gens puissent voir mon identité. La dame derrière la caisse m'a servi à des centaines de reprises. Et pourtant, il y avait une dame avec une burqa qui faisait le plein » a dénoncé l'homme. 

« Je pourrais comprendre si j'étais là avec un casque intégral, sur un vélo à l'air louche, assis à l'arrière avec le moteur qui tourne - cela pourrait parfaitement être compréhensible. Mais pas quand j'ai dépensé des milliers à cette station au cours des années. On ne m'a pas demandé de retirer mon casque auparavant », a-t-il ajouté. 

L'incident s'est produit mercredi dernier à Blackburn, en Angleterre. Liam dit que ses collègues de travail et lui cesseront de faire le plein chez Shell à cause de cela. 

Le débat fait maintenant rage quant à savoir si la demande de la station service était raciste ou sexiste ou rien de tout cela. Les internautes ne semblent pas du tout s'entendre sur la question. 

« Je ne suis vraiment pas sûr que c'était du racisme », a commenté l'un d'eux. 

« Il a raison! La loi est supposée être la même pour tout le monde! » a écrit un autre. 

« Bravo à cet homme pour se tenir debout! » a ajouté un troisième.

La compagnie Shell a quant à elle refusé de commenter l'affaire. 

Partager sur Facebook
24,003 24.0k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran