Nouvelles : Un immigrant viole une fille de 17 ans dans un parc et sera expulsé du pays après avoir perdu sa citoyenneté
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Un immigrant viole une fille de 17 ans dans un parc et sera expulsé du pays après avoir perdu sa citoyenneté

Il sera renvoyé dans son pays

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
6,607 6.6k Partages

Un homme d'origine sud soudaine a menacé une adolescente de 17 ans alors qu'elle marchait après être sortie du train pour se rendre chez un ami. 

Jal Galuak n'avait que 13 ans lorsqu'il a attaqué la jeune fille dans le parc Springthorpe Gardens, en banlieue de Melbourne, en Australie, le 8 avril 2007. 

Jal l'a alors forcée à se dévêtir et il l'a violée dans une région isolée du parc. 

Jal Galuak est passé sous le radar pendant cinq ans. Puis un incident impliquant de l'alcool au volant a permis de relier à son crime grâce à son ADN. 

Le sud soudanais a finalement été accusé formellement en septembre 2014. Quelques mois plus tard, il a été condamné à cinq ans de prison après avoir plaidé coupable. 

Mais il a maintenant été prouvé que Jal Galuak a commis d'autres crimes entre 2007 et son emprisonnement en 2015. En plus d'avoir violé la jeune fille, il a commis un vol, perpétré des menaces de mort et a été surpris en possession de drogues. 

Jal Galuak a tenté de se défendre en mettant de l'avant son diagnostic d'incapacités intellectuelles et de troubles graves du comportement. Il s'est aussi défendu en affirmant souffrir du syndrôme de stress post traumatique après avoir été torturé par un groupe de rebelles au Soudan du Sud. Il a même montré des cicatrices physiques au psychiatre lors de son évaluation pour soutenir les faits. Il a raconté qu'il les a eues après avoir été attaché et brûlé avec une lame chauffée. 

Compte tenu de sa longue feuille de route, le Département des affaires intérieures a décidé de révoquer la citoyenneté australienne de Jal Galuak même s'il l'avait depuis 2007. Jal Galuak a tenté d'aller en appel pour faire renverser cette décision, affirmant qu'il ne peut pas se voir révoquer sa citoyenneté australienne s'il n'est plus citoyen d'un autre pays. Mais la cour a rejeté l'appel du criminel, affirmant qu'il pourra toujours « jouïr de sa citoyenneté sud soudanaise ».

Le tribunal a déclaré que l'homme ne montrait aucun égard pour les lois australiennes, qu'il était à risque de récidive et qu'il était contraire à l'intérêt public qu'il conserve sa citoyenneté australienne.

Jal Galuak est toujours en prison en attentant d'être expulsé du pays.  

Partager sur Facebook
6,607 6.6k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Capture d'écran