Nouvelles : Un husky hors de contrôle attaque mortellement une babysitter.

Un husky hors de contrôle attaque mortellement une babysitter.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
26 26 Partages

À Rednal, à Birmingham, la police a été obligée de fusiller à mort un husky qui avait complètement perdu la boule et avait gravement mordu une gardienne d'enfants de 38 ans.

Selon les policiers qui sont intervenus sur la scène plutôt inusitée, ceux-ci ont compris qu'ils devraient tuer le chien dès qu'ils ont vu la gravité de la blessure causée par la morsure subie par la gardienne.

En effet, la blessure causée par la morsure était si importante que la gardienne a dû être hospitalisée et même si elle repose aujourd'hui dans un état jugé comme étant stable, les médecins ne cachent pas que son état de santé général demeure toujours très préoccupant.

C'est dans la nuit de jeudi à vendredi, à 1h30 du matin, que les policiers ont dû intervenir.

Les policiers du secteur de West Midlands avaient été appelés sur les lieux et c'est dès leur arrivée qu'ils ont compris qu'ils devraient intervenir de façon plutôt musclée.

Comme l'a expliqué le père de la propriétaire du chien à des médias locaux, celui-ci promène le chien plusieurs fois par semaine depuis des années et l'animal s'était toujours montré très gentil et affectueux.

Toujours selon le père de la propriétaire, le chien avait été enfermé dans la cuisine en raison de la présence de la gardienne, mais dès que celui-ci est parvenu à s'en libérer, son premier réflexe a été de bondir sur la jeune femme qui s'est aussitôt effondrée au sol. Par la suite, la gardienne a tenté de se débattre et en réaction à cela, le chien a commencé à la mordre à plusieurs reprises.

Cette agression a été un choc pour tout le monde, car le chien nommé Storm faisait partie de cette famille depuis plusieurs années et il était apprécié du voisinage en raison de sa gentillesse. Au cours de sa vie, le chien s'était montré agressif une seule fois et il ne s'était plus jamais montré menaçant.

Quant aux policiers qui sont intervenus, ceux-ci affirment qu'ils auraient grandement préféré amener le chien dans un refuge ou chez un vétérinaire, mais l'animal était si hors de contrôle qu'ils ont dû prendre la dure décision de tirer sur l'animal.

Les enfants qui se faisaient garder par la gardienne n'ont pas été blessés dans l'incident.

Partager sur Facebook
26 26 Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie