Nouvelles : Un homme se retrouve à quelques jours de la mort alors que son amoureuse le bat sans cesse

Un homme se retrouve à quelques jours de la mort alors que son amoureuse le bat sans cesse

Elle le battait.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,387 3.4k Partages

Un homme qui était victime de violence conjugale a expliqué qu'il était "à 10 jours de la mort" lorsqu'il a été enfin libéré des griffes de sa conjointe psychopathe.

L'homme de 22 ans nommé Alex Skeel affirme qu'il a subi des sévices inimaginables de la part de celle avec qui il partageait sa vie. La femme en question l'aurait battu à plusieurs reprises, allant même jusqu'à lui verser dessus de l'eau bouillante.

Le Daily Record rapporte que l'homme se faisait régulièrement interdire de manger, qu'il était isolé de ses amis et de sa famille et que sa conjointe décidait même de ce qu'il pouvait porter comme vêtements.

Plus tôt cette année, la conjointe de 22 ans nommée Jordan Worth admettait qu'elle avait blessé Skeel à plusieurs reprises et qu'elle a fait preuve d'un comportement contrôlant sur son conjoint, ce qui lui a valu une peine d'emprisonnement d'un peu plus de 7 ans.

Maintenant que Worth est derrière les barreaux et que Skeel n'a plus rien à craindre, ce dernier a décidé de briser le silence sur ce qu'il avait vécu tout au long de cette relation très toxique. Selon Skeel, au moment où sa relation avec Worth a pris fin, des examens médicaux avaient fait dire aux spécialistes que le jeune homme était à une dizaine de jours de mourir.

Le couple s'était connu alors que les deux partenaires étaient âgés de 16 ans. Selon ce que plusieurs proches révèlent, Skeel aurait commencé à souffrir du comportement très contrôlant de Worth dès les touts débuts de leur fréquentation.

Mais ce fut au cours des 9 derniers mois de leur relation que les choses ont pris une tournure encore plus inquiétante alors que Skeel a été battu à de nombreuses reprises et qu'il a fréquemment eu besoin de soins médicaux.

C'est en juin de l'année dernière que le cauchemar de Skeel a pris fin lorsqu'un voisin a entendu le couple qui se disputait très violemment.

Selon des ambulanciers qui étaient allés recueillir l'homme à son domicile, le corps de celui-ci présentait de nombreuses marques de brûlures au deuxième et au troisième degré qui avaient été traitées de façon très artisanale.

Comme la femme interdisait à son conjoint d'aller se faire soigner à l'hôpital, plusieurs blessures de Skeel s'étaient infectées ou n'avaient pas guéri suffisamment, ce qui a nécessité plusieurs interventions médicales.

Skeel espère qu'en partageant son histoire, il inspirera d'autres hommes qui vivent cette situation à briser le silence et à demander de l'aide.

Partager sur Facebook
3,387 3.4k Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Courtoisie