Nouvelles : Un homme se fait piéger le pénis par un pirate informatique.

Un homme se fait piéger le pénis par un pirate informatique.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme a été victime d’un piratage informatique plutôt insolite, alors que son pénis est resté piégé à l’intérieur d’une cage de chasteté connectée à Internet.

L’histoire plutôt inusitée a été révélée par un chercheur en sécurité du nom de Smelly, qui est aussi le fondateur de vx-underground, un site web qui recueille des échantillons de logiciels malveillants.

Comme l’a indiqué Smelly à l’aide d’une capture d’écran, le pirate informatique a fait savoir à sa victime que « Votre b*te est à moi maintenant ».

La cage de chasteté qui a fait l’objet d’un piratage est un jouet sexuel en vogue dans la communauté BDSM. Comme cette cage ne peut être déverrouillée qu’à distance, les pirates ont profité d’une brèche de sécurité dans l’application afin de faire chanter leurs victimes en échange d’une rançon.

Selon la victime dont le cas a été exposé par vx-underground, celle-ci dit avoir reçu un message d’un pirate exigeant un paiement de 0,02 Bitcoin (environ 750 $ aujourd’hui) pour déverrouiller l’appareil. La victime a aussitôt tenté d’ouvrir la cage pour ensuite se rendre compte qu’il ne s’agissait malheureusement pas d’une mauvaise blague et que son pénis était bel et bien piégé à l’intérieur.

Une autre victime qui a subi le même sort a confié de façon anonyme : « Je n’étais plus le propriétaire de la cage, donc je n’avais plus le plein contrôle sur la cage. » Cette seconde victime a aussi fait face à des menaces à de rançon.

Alex Lomas, chercheur en sécurité chez Pentest Partners, qui a vérifié l’appareil Cellmate, a fait remarquer que cette histoire démontrait l’importance d’avoir de meilleures pratiques en matière de sécurité : « Presque toutes les entreprises et tous les produits auront une certaine vulnérabilité au cours de leur vie. […] Il est important que toutes les entreprises aient un moyen pour les chercheurs de communiquer avec elles et qu’elles continuent d’entrer en contact avec elles. » Alors si jamais on vous propose d’essayer cette cage, vous saurez à quel genre de risques vous vous exposerez!

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Vice · Crédit Photo: iStock