Nouvelles : Un homme perd une clé USB qui contenait des milliers d'images de pédopornographie.

Un homme perd une clé USB qui contenait des milliers d'images de pédopornographie.

Des images dégueulasses.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1 1 Partages

À Saint-Malo, un jeune homme de 22 ans se retrouve dans de gros problèmes, car il risque fortement d'être condamné pour possession d'images pédopornographiques.

Il faut savoir que les gestes criminels de l'homme ont été démasqués d'une façon plutôt inusitée, car voilà que c'est à la suite de la découverte d'un portefeuille près d'une gare que le cauchemar policier du présumé criminel a débuté.

Comme un bon samaritain avait remis le portefeuille à la police afin que les agents puissent en retracer le propriétaire pour lui remettre ses effets personnels, ceux-ci ont donc dû analyser le contenu dudit portefeuille et comme celui-ci contenait une clé USB, les policiers ont cru bon vérifier les fichiers stockés sur celui-ci dans l'espoir de trouver un indice qui permettrait d'en identifier son propriétaire.

Or, à la grande surprise des agents, la clé USB contenait en fait des milliers de fichiers pédopornographiques.

Selon le média Le Pays Malouin, en tout, on estime que la clé USB contenait 13.000 photos et 500 vidéos pédopornographiques.

Aux dires de la police, les fichiers en question présentaient des images tout simplement atroces dont notamment des viols effectués sur des enfants et des bébés.

Les images étaient si choquantes que les enquêteurs ont dû par la suite avoir besoin du soutien d'une assistance psychologique, tellement le choc a été horrible pour eux.

Pour ajouter encore plus à l'horreur de la situation, les enquêteurs ont aussi trouvé des archives d'une conversation que le suspect avait entretenu avec un autre adulte qui lui proposait alors de violer éventuellement sa fille âgée de seulement 4 ans. En réponse à cette offre dégoûtante et choquante, le suspect avait répondu: "Avec plaisir!".

Le suspect de 22 ans a eu son audience jeudi dernier et celui-ci a révélé la genèse de sa déviance sexuelle en expliquant qu'il avait commencé à ressentir de l'attirance pour le matériel pédopornographique vers l'âge de 14 ans. Le jeune homme a d'ailleurs tenté de montrer pendant son audience qu'il avait la ferme intention de tout faire en sorte pour qu''il cesse d'être guidé par de telles pulsions: "Je vais me soigner. Depuis quatre ou cinq mois, je ne les regardais plus."

Le juge a finalement décidé de le condamner à deux ans de prison avec sursis avec mise à l’épreuve de trois ans.

Enfin, l'homme devra aussi s'inscrire au registre des délinquants sexuels et évidemment, il lui sera formellement interdit d'être en contact avec des enfants ou de prendre part à une activité impliquant la présence d'enfants.

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: 20 Minutes
Crédit Photo: Courtoisie