Nouvelles : Un homme ivre emprisonné après avoir tenté d'avoir des relations sexuelles avec un tas de feuilles

Un homme ivre emprisonné après avoir tenté d'avoir des relations sexuelles avec un tas de feuilles

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme en état d'ébriété a été emprisonné pour avoir essayé d'avoir des relations sexuelles avec un tas de feuilles mortes.

L'homme de 26 ans nommé Michael Golsorkhi s'était caché dans un buisson après que le personnel du Premier Inn ait remarqué que l'homme se comportait d'une drôle de façon.

Selon ce que rapportent les médias locaux, l'homme qui avait pris du cannabis et de la cocaïne est réapparu 10 minutes plus tard alors que les policiers arrivaient sur les lieux. 

Les autorités ont donc décidé d'emprisonner Golsorkhi pendant huit semaines, tout en lui conseillant de profiter de cette période afin de repenser à sa vie et d'obtenir l'aide dont il a besoin.

Lorsqu'il a été repéré par les employés, l'homme fredonnait en observant les feuilles d'automne à l'extérieur d'un Premier Inn, à Stockport, près de Manchester, le mois dernier.

The Sun rapporte que lorsque l'homme a commencé à "agresser" le tas de feuilles, des familles qui se trouvaient à proximité pouvaient le voir en action.

L'un des membres du personnel du Premier Inn a déclaré : "Nous avons vu un homme blanc avec son pantalon baissé et nous avons pu voir son cul. Il n'y avait rien entre moi et cet homme, il était à environ une longueur de voiture de moi et il semblait avoir des relations sexuelles. À un moment donné, je lui ai crié : "Qu'est-ce que tu fais, sale débile?" et il a ensuite sauté, a levé son pantalon et s'est caché dans les buissons".

Le témoin a ensuite demandé au pervers de "s'en aller" et il a appelé la police.

Des images de la scène très surréaliste ont été diffusées devant le tribunal de Stockport.

Le juge Edward Tasker lui a dit : "Pensez à votre vie. Assurez-vous de sortir et de demander de l'aide. Malheureusement pour vous, c'est vous qui vous êtes retrouvés dans cette position".

Étant donné que Golsorkhi a plaidé coupable pour possession de cannabis et d'outrage à la décence publique, il devra payer 122 euros de frais.

Enfin, l'avocat de la défense Neville Warburton a déclaré que l'accusé était trop gêné pour retourner au Premier Inn.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran