Nouvelles : Un homme est filmé en train de battre son chien par sa voisine en 9 occasions différentes

Un homme est filmé en train de battre son chien par sa voisine en 9 occasions différentes

Des scènes horribles!

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,163 1.2k Partages

Alan Davison, 46 ans, a été filmé neuf fois par une voisine en train de battre son chien, entre le 30 juin et le 14 juillet de l'année dernière. Neuf fois! 

Avant de filmer ces moment, la femme a été tellement choquée par ce qu'elle a vu qu'elle a alerté les autorités. 

Les policiers ont confié l'enquête à la SPCA d'Angleterre qui a visité l'homme. 

Mais ils n'avaient pas de preuve pour l'accuser, Alan se défendant d'avoir simplement puni son animal pour un mauvais comportement. 

La voisine a donc décidé de filmer Alan. 

Sur la vidéo qui présente plusieurs extraits, on voit Alan maltraiter son Staffordshire Bull Terrier. 

Il lui donne des coups de pieds, des coups de poings et même des coups de bâton. 

John Ellwood, l'avocat représentant la SPCA, a commenté l'affaire en cour. 

«Le comportement est le plus bizarre. Sur certaines vidéos, on peut voir que le chien est frappé et ensuite ramené à l'accusé et ensuite être frappé à nouveau. On a parfois vu que le chien avait été jeté dans la maison et qu'il avait jappé.» 

«Comme le témoin l'explique, la conduite du défendeur est contradictoire et confuse pour le chien et doit avoir eu un impact psychologique grave sur celui-ci.»

«Il n'est pas nécessaire qu'un vétérinaire dise que cette conduite a causé la souffrance, mais un vétérinaire a vu les vidéos et a commenté que l'abus physique aurait causé un traumatisme des tissus mous des ecchymoses, de la douleur et de l'inconfort. dont certains chiens ne se remettent jamais.»

«À la suite de tout cela, la RSPCA a interrogé le défendeur, qui a d'abord nié avoir fait quelque chose de mal, mais quand on lui a dit qu'il y avait des vidéos, il a admis qu'il avait tort.»

L'avocat de la défense, Tony Southwick, a dit que son client souffrait de problèmes de santé mentale. 

Alan Davison a été condamné à 3 mois d'emprisonnement et il ne pourra pas avoir d'animaux de compagnie pour les 10 prochaines années. 

Le chien a été confié à un refuge et sera éventuellement adopté par une nouvelle famille aimante. 

Voici la vidéo: 

Partager sur Facebook
1,163 1.2k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran