Nouvelles : Un homme de 32 ans tue sa mère avec une hache, puis il fait cuire son cerveau dans un poêlon

Un homme de 32 ans tue sa mère avec une hache, puis il fait cuire son cerveau dans un poêlon

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un fils a brutalement tué sa mère à l'aide d'une hache avant d'être surpris alors qu'il faisait cuire le cerveau de celle-ci dans un poêlon.

L'homme de 32 ans nommé Sitaram Iraon est originaire du village de Botalda à Chhattisgarh et il fait maintenant face à des accusations de meurtre suite à la mort de sa mère, Phoolbai, une femme de 50 ans.

Les médias locaux rapportent que l'homme était tristement connu de son entourage pour avoir battu sa mère à de multiples reprises.

Iraon aurait eu une dispute avec sa mère, car celle-ci refusait de lui donner de l'argent pour qu'il s'achète de l'alcool et c'est après que le meurtre se serait produit.

Le refus de la mère aurait provoqué un épisode de rage extrême chez son fils qui s'est aussitôt saisi d'une hache pour la frapper à la tête, avant de faire cuire son cerveau dans un poêlon.

C'est la belle-soeur d'Iraon qui l'a surpris alors qu'il était en train de faire cuire le cerveau de sa mère. 

Le présumé tueur aurait ensuite pris la fuite pour être finalement arrêté mercredi.

La police a déclaré que le fils, qui souffre de graves problèmes psychologiques, s'était caché à proximité de sa maison alors qu'il portait toujours des vêtements ensanglantés.

Toujours selon ce que la police a fait savoir, le fils aurait rapidement avoué son crime aux policiers peu après son arrestation.

Le plus jeune frère du présumé tueur a expliqué aux médias locaux qu'il avait tenté de convaincre son frère d'arrêter de fumer, mais après quelques tentatives infructueuses, il avait décidé d'aller s'installer ailleurs, laissant ainsi sa mère seule avec Iraon.

On ignore encore pour le moment si Iraon sera considéré comme étant apte psychologiquement à subir un procès et dans une telle éventualité, à quelle peine il pourrait être exposé.

L'enquête criminelle devrait se poursuivre au cours des jours à venir.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Courtoisie