Nouvelles : Un homme de 22 ans se filme en train de violer une fillette de 13 ans

Un homme de 22 ans se filme en train de violer une fillette de 13 ans

Il a été emprisonné.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
13,364 13.4k Partages

Omieke Glenn, 22 ans, a attaué sa jeune victime de 13 ans quand elle était en train de marcher pour se rendre à la résidence d'une amie. Il l'a menacée de lui faire du mal si elle ne se laissait pas faire. 

Omieke a alors sorti une caméra pour filmer pendant qu'il l'a violait sur le porche d'une maison de Southwark, à Londres, en mai 2017. Le jeune homme de 22 ans l'a violée une deuxième fois, même après que l'amie de la victime les ait interrompus en souhaitant venir à sa rencontre. 

La victime de 13 ans a immédiatement dénoncé son agresseur qui a été arrêté le lendemain. 

La jeune fille l'a reconnu parmi d'autres suspects et des preuves ont été relevées lors d'une expertise médicolégale. Il était clair que les policiers avaient trouvé le responsable.  

«La jeune victime a fait preuve d'un immense courage dès le début en se présentant à la police pour dénoncer les abus dont elle a été victime de la part d'Omieke Glenn», a déclaré l'enquêteuse Amy Beautridge de la Brigade des crimes sexuels et des abus sur des enfants. 

«Elle a contribué à l'enquête tout au long de cette dernière, ce qui a permis de faire en sorte que son agresseur soit traduit en justice. J'espère que cette sentence apportera un sentiment de résolution pour la victime afin qu'elle puisse aller de l'avant avec sa vie.»

Omieke a tenté de tout nier, mais le jury n'a pas cru sa version des faits. Il a finalement été reconnu coupable de viols et il a été condamné à onze (11) ans de prison. 

«La vérité a éclaré à propos d'Omieke Glenn. C'est un individu très dangereux qui a eu un mépris impitoyable pour le mal qu'il a causé en satisfaisant ses propres besoins sexuels», a ajouté l'enquêteur Colin Archer. 

«Ses actions ont été aggravées par le fait qu'il a filmé l'attaque, on ne peut que présumer qu'il l'a fait pour sa propre satisfaction ou dans l'intention de partager la vidéo avec les autres pour la leur. Je voudrais remercier la victime d'avoir eu la force, la bravoure et le courage, non seulement de se manifester, mais de voir l'affaire passer en jugement.» 

Partager sur Facebook
13,364 13.4k Partages

Source: Metro · Crédit Photo: Capture d'écran