Nouvelles : Un garçon de 9 ans veut mourir alors que les médecins abandonnent son cas de psoriasis extrême

Un garçon de 9 ans veut mourir alors que les médecins abandonnent son cas de psoriasis extrême

Une histoire bouleversante.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un petit garçon vit un véritable calvaire en Ukraine en ce moment puisque les médecins ne peuvent pas soigner son psoriasis aigu. La douleur est si intense qu'il a envie de mourir.

C'est le Daily Mail qui rapporte l'histoire de Vadym Demedyuk, un ukrainien de 9 ans qui vit un véritable enfer. En effet, il est atteint d'un psoriasis et les médecins n'ont trouvé aucune solution pour le soigner. Ils ont même abandonné l'idée de pouvoir trouver un traitement, son cas serait donc désespéré. Le média britannique explique que cette maladie concerne 99% de son corps. Cela fait 6 ans que le petit garçon est traité médicalement, mais rien n'a fonctionné. 

Wikipédia rappelle que "le psoriasis est une maladie inflammatoire systémique et chronique à médiation immunitaire, affectant principalement la peau, mais aussi d'autres organes (articulations, système cardiovasculaire, muqueuses...).Elle est non contagieuse et ne se guérit pas. Les traitements connus permettent seulement de freiner ou de résorber l'inflammation associée. Cette maladie concerne environ 3 à 5 % de la population européenne".

Le Daily Mail raconte que sa mère, Natalia Pilat, ne sait plus quoi faire. Elle est complètement dépassée par la situation et ne supporte plus voir son fils souffrir autant. Comme vous pouvez le voir sur les images, la peau du petit Vadym est dans un état critique. Le média britannique explique que la plupart du temps, il n'arrive pas à marcher. Parfois, il doit passer plusieurs semaines au lit. Comme vous pouvez vous en douter, il vit un véritable calvaire. Sa vie est tellement difficile qu'il aimerait mourir pour abréger ses souffrances.

Le plus triste dans cette histoire indique le Daily Mail, c'est que le petit Vadym aimerait mener une vie normale et aller à l'école comme tous les autres enfants, mais il ne peut tout simplement pas en raison de son état de santé. Alors que les médecins ukrainiens ont abandonné l'idée de le soigner, la mère de Vadym a décidé de se tourner vers l'étranger pour trouver une solution et le petit garçon devra se rendre bientôt en Israël pour recevoir un nouveau traitement.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Courtoisie