Nouvelles : Un garçon de 9 ans fait face à 5 accusations de meurtre pour l'incendie d'une maison.

Un garçon de 9 ans fait face à 5 accusations de meurtre pour l'incendie d'une maison.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un garçon de neuf ans qui aurait causé l'incendie d'une maison mobile dans lequel trois enfants ont perdu la vie, ainsi que deux autres adultes, fait l'objet de cinq accusations de meurtre au premier degré.

L'enfant fait aussi face à trois autres accusations d'incendie volontaire.

C'est le 6 avril dernier qu'un incendie a tué un enfant d'un an, deux enfants de deux ans, ainsi qu'une femme de 34 ans et une autre femme de 69 ans au Timberline Mobile Home Park, à proximité de Goodfield, un village situé à environ 250 kilomètres de Chicago.

***

Greg Minger, de la police locale, n'a pas pu fournir aux médias locaux des informations concernant le suspect, étant donné son très jeune âge. On ignore quel était le lien entre le suspect et les victimes.

Selon AP/USATODAY/Northeastern University, aucun enfant aussi jeune n'a été accusé d'un "meurtre de masse" depuis au moins 2006. L'organisation qui réunit des chercheurs ainsi que des médias recense tous les meurtres de masse qui ont lieu aux États-Unis. On entend par "meurtre de masse", une série d'au moins 4 meurtres causés par le même individu en moins de 24 heures.

Jusqu'ici, tous les éléments d'enquête recueillis par la police indiquent que l'incendie qui a tué cinq personnes était d'origine intentionnelle.

Minger, a expliqué aux médias locaux: "C'était une décision très lourde. C'est une tragédie, mais à la fin, nous n'avions pas le choix d'accuser cet individu si jeune de crimes aussi graves. Mais je crois qu'on devait le faire à un moment ou l'autre, pour que tout puisse prendre fin".

Un avocat de l'Illinois qui est très impliqué dans les accusations judiciaires concernant de jeunes enfants a fait savoir qu'il n'était pas du tout d'accord avec les autorités d'avoir porté de telles accusations contre un garçon si jeune.

Betsy Clark, la présidente de Juvenile Justice Initiative, une organisation d'Evanston, en Illinois, compte faire tout en son possible afin que les autorités changent leur stratégie dans cette histoire déjà très troublante.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Global News
Crédit Photo: Courtoisie