Nouvelles : Un Français homosexuel violemment battu et séquestré par des psychopathes.

Un Français homosexuel violemment battu et séquestré par des psychopathes.

Agressé grauitement car il est un homosexuel.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
260 260 Partages

À Rouen, en France, un homosexuel a été victime d'une agression très violente et très gratuite. L'homme affirme avoir eu très peur de mourir alors qu'il a été battu puis séquestré par des psychopathes.

Dans un reportage produit par BFMTV, la victime expose les marques laissées sur son corps suite à la terrible agression qu'il a subie.

De toute évidence, à voir les ecchymoses qui se trouvent un peu partout sur son corps, on ne doute pas un seul instant que l'homme a dû endurer des souffrances inimaginables lors de cette agression.

Toujours dans le même reportage de BFMTV, l'homme a donné des détails quant au cauchemar qu'il a vécu: "Quand ils m'ont sorti de la voiture, ils m'ont tellement agrippé que des deux côtés, j'ai saigné. De l'autre côté, j'ai des griffures."

C'est mercredi dernier que l'homme qui a voulu qu'on le surnomme Romain, afin de conserver son anonymat, a été victime de la terrible attaque.

Aux dires de Romain, ce dernier était sorti dans une discothèque afin d'aller fêter avec des amis. 

La soirée se déroulait à merveille, puis Romain et ses amis ont fait la connaissance de deux hommes. 

Romain poursuit son terrible récit: "Des gens avec qui on a un petit peu dragouillé qui nous ont dit qu'ils étaient hétérosexuels. Mais après, ils ont bu un verre avec nous et on a bien rigolé"

Mais voilà que la soirée avançait et c'est alors que les amis de Romain lui ont fait savoir qu'ils devaient quitter la discothèque. Or, Romain avait bien envie de poursuivre les festivités et c'est pourquoi il a bien voulu suivre les deux hommes qui lui avaient proposé de l'amener en voiture avec eux. 

Ce qu'ignorait alors Romain, c'est qu'en acceptant leur proposition, il se jetait ainsi dans la gueule du loup, car c'est à ce moment que son cauchemar allait débuter.

La suite de l'histoire donne froid dans le dos: "Au bout de 200 mètres, le passager détache sa ceinture et monte derrière et il commence à me frapper en me traitant de sale pédé, sale race, tafiole, tantouze. Ça n'arrête pas. Il n'arrête pas de me frapper, me frapper, me frapper. Ma tête tapait contre le carreau et mon corps aussi. C'est pour ça que là, j'ai des gros hématomes. Mais à force de me taper, je vais essayer de me débattre, de bouger et c'est là que mon portefeuille est tombé et qu'ils ont trouvé ma carte bleue donc c'est à ce moment-là qu'ils ont pensé à l'argent."

Les psychopathes ont séquestré Romain pendant plus de deux heures, mais c'est alors qu'ils se sont rendus avec lui dans une banque que la victime est parvenue à prendre la fuite. Lorsque les agresseurs ont réalisé que Romain était arrivé à leur échapper, ceux-ci ont aussitôt pris la poudre d'escampette.

Romain termine son récit en expliquant: "C'est un guet-apens parce qu'à mon avis, c'est dès la discothèque qu'ils ont dit: "Ce soir, on va casser du pédé." Quand ils m'ont dit qu'ils avaient un couteau et un pistolet, c'est vrai qu'à ce moment-là, j'ai vraiment eu peur de mourir."

Romain a porté plainte à la police et une enquête est en cours.

Partager sur Facebook
260 260 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Courtoisie