Nouvelles : Un étudiant meurt après avoir mangé du spaghetti qui était resté trop longtemps sur le comptoir de la cuisine.

Un étudiant meurt après avoir mangé du spaghetti qui était resté trop longtemps sur le comptoir de la cuisine.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

De nombreuses légendes urbaines circulent sur le web et dans très rares cas, il arrive que certaines de ces histoires soient vraies. C’est notamment le cas de la fameuse « légende » concernant un étudiant qui est mort après avoir mangé des spaghettis, car non seulement cette histoire s’est vraiment produite, mais en plus, elle a même été documentée.

C’est le Journal of Clinical Microbiology qui a publié l’étude de cas concernant cet étudiant belge qui est tragiquement décédé après avoir consommé des spaghettis qui étaient demeurés trop longtemps à la température ambiante.

Selon la publication scientifique, l’histoire tristement insolite s’est produite le 1er octobre 2008. L’étude de cas rapporte qu’un « homme de 20 ans est tombé malade après avoir mangé des spaghettis à la sauce tomate qui avait été préparés 5 jours auparavant et laissés dans la cuisine à la température ambiante. »

L’étude de cas se poursuit en expliquant qu’après avoir réchauffé les spaghettis au micro-ondes, le jeune homme a englouti ses pâtes pour aussitôt aller faire du sport. Or, 30 minutes plus tard, l’étudiant avait commencé à ressentir des maux de tête, douleurs abdominales et nausées. L’étude de cas précise : « À son arrivée, il a vomi abondamment pendant plusieurs heures et il a eu deux épisodes de diarrhée aqueuse. Il n’a reçu aucun médicament et n’a bu que de l’eau. Après minuit, il s’est endormi. Le lendemain matin, à 11 h, ses parents étaient inquiets parce qu’il ne se levait pas. Quand ils sont allés dans sa chambre, ils l’ont trouvé mort. »

Enfin, selon ce qu’a révélé l’autopsie, l’étudiant serait décédé d’une nécrose hépatique, ce qui signifie que son foie se serait arrêté. Les prélèvements de matière fécale ont révélé la présence de Bacillus cereus, une bactérie responsable d’une intoxication alimentaire généralement causée par les plats (particulièrement ceux qui contiennent de l’amidon) qui sont laissés à la température ambiante pendant plusieurs heures.

Source: IFL Science · Crédit Photo: Capture d'écran