Nouvelles : Un entraîneur du Méga Fitness Gym accusé d’avoir fabriqué de faux diplômes

Un entraîneur du Méga Fitness Gym accusé d’avoir fabriqué de faux diplômes

«Je n’ai floué aucun client, seulement les autorités»

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Décidément, le Méga Fitness Gym n'a pas fini de faire parler de lui. Cette fois, c'est un entraîneur de l'établissement qui se retrouve dans l'eau chaude.

Sur son site web, Le Soleil revient sur l'affaire du Méga Fitness Gym qui vient de connaître un nouveau rebondissement. Dave Aubé-Ouellet, un entraîneur de l'établissement est accusé d’avoir fabriqué de faux diplômes en kinésiologie. 

L'homme de 46 ans a avoué qu'il avait présenté aux forces de l'ordre un de ces documents frauduleux dans le but de pouvoir continuer à travailler à un moment de la crise sanitaire où les gyms étaient fermés, mais demeurés ouverts pour les professionnels en soins. Le quotidien précise que les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés entre fin octobre et début décembre 2020.

Dave Aubé-Ouellet fait face à 10 chefs d’accusations criminelles, souligne Le Soleil. Cet entraîneur du Méga Fitness Gym est accusé d'avoir créé et utilisé un faux diplôme de baccalauréat en kinésiologie et une fausse attestation de la Fédération des kinésiologues du Québec. 

Il lui est reproché également d'avoir créé de faux diplômes en kinésiologie ou en massothérapie au nom de trois autres individus. 

Enfin, pour couronner le tout, il est accusé d'avoir créé un faux diplôme de doctorat en science politique au nom de Daniel Marino, le propriétaire de l'établissement.

Le Soleil s'est entretenu avec Dave Aubé-Ouellet pour essayer d'en savoir un peu plus sur ses motivations. Je n’ai floué aucun client, seulement les autorités», a-t-il notamment confié. «J’ai pris cette décision-là, malhonnête, mais j’ai pris cette décision-là de produire un faux diplôme de kinésiologue pour pouvoir continuer à travailler en temps de COVID. J’ai deux loyers à payer; fallait que je mange», se justifie-t-il.

Il a également expliqué au quotidien que les faux diplômes en kinésiologie ou en massothérapie créés au nom de trois autres individus étaient le fruit de son initiative. «J’ai fait ça de mon propre chef. Les autres n’étaient pas d’accord du tout», insiste-t-il.

Quant au doctorat en science politique de Dan Marino, «c’était juste pour niaiser», assure Dave Aubé-Ouellet 

«J’ai fini par me faire pogner», résume celui qui comparaîtra à la cour municipale de Québec le 25 mai prochain.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Capture d'écran Apple Maps