Nouvelles : Un enseignant atteint du cancer n'a plus une seule journée de congé, ses collègues posent un geste touchant

Un enseignant atteint du cancer n'a plus une seule journée de congé, ses collègues posent un geste touchant

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,215 1.2k Partages

Robert Goodman, un enseignant de 56 ans, était dévasté quand il a appris qu'il avait le cancer du côlon, mais il a décidé de suivre les traitement de chimiothérapie et de se battre jusqu'au bout. Ce qu'il ignorait à ce moment là, c'est qu'il allait manquer de jours de congé pour se remettre de cette épreuve. Il lui manquait environ 20 jours de congé. L'enseignant d'une école publique de la Floride s'est donc tourné vers Facebook pour demander de l'aide à ses collègues enseignants. 

« J'ai déjà utilisé 38 jours cette année, ce qui était tout ce qui me restait car j'étais malade il y a quelques années et j'ai utilisé environ deux semaines », a-t-il écrit.

« Si je peux obtenir 20 jours de congé de plus de la part d’un enseignant ou d’un employé bénévole du district, cela me permettrait de prendre plus de temps pour récupérer en chimiothérapie pendant 12 semaines, ce qui devrait suffire alors si mes amis professeurs veulent bien partager l'information, je vous en serais reconnaissant. »

« Sinon, je me rendrai au travail le 6 août et je n'aurai plus jamais l'occasion de demander un congé. Merci à vous tous pour votre soutien durant cette période de ma vie. »

Quatre jours plus tard, Robert avait assez de congés pour prendre le semestre entier pour se reposer. Des enseignants, mais aussi d'autres employés ont donné un total de 75 jours de congé à l'homme malade. 

« Je ne pouvais pas croire ce qui était en train de m'arriver », a déclaré Robert à CNN. 

« Les éducateurs de tout le pays m'ont contacté pour me donner leurs jours de congé, même les professeurs de la Florida Atlantic University. »

« Je me sentais coupable parce que je savais que d'autres vivaient des choses encore pire que moi. »

Et en plus du soutien de ses collègues, Robert a pu compter sur le soutien de ses étudiants de l'école Palm Beach Gardens Community High School, où il enseigne depuis 23 ans. 

« Les étudiants ont partagé des histoires pour me faire savoir comment je les avais influencé positivement. C'était un rappel du pourquoi j'avais choisi cette profession au départ et ça m'a donné l'envie de les retrouver encore plus vite », a-t-il raconté. 

« Tout le monde peut avoir le cancer, mais ce n'est pas tout le monde qui est prêt à aider. Nous avons tous cette compassion en nous, c'est bon de se le rappeler. »

Partager sur Facebook
1,215 1.2k Partages

Source: LAD Bible · Crédit Photo: Capture d'écran