Nouvelles : Un enfant de 6 ans isolé pendant une semaine dans le sous-sol après un cas de COVID-19 dans sa classe

Un enfant de 6 ans isolé pendant une semaine dans le sous-sol après un cas de COVID-19 dans sa classe

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Dans sa chronique publiée dans Le Droit et Le Soleil, Patrick Duquette raconte l'histoire d'un garçon de 6 ans forcé de s'isoler en raison de la COVID-19. Une lecture qui pourrait être difficile pour certains. 

En raison d'un cas de COVID-19 dans la classe de l'enfant, la famille devait isoler le petit garçon pour protéger ses frères de 4 ans et de 8 mois. Les parents ont fait tester leur fils de 6 ans, tel que recommandé par les autorités sanitaires. Les résultats allaient venir cinq jours plus tard, leur a-t-on annoncé. Il fallait donc garder le garçon de 6 ans, seul, en isolement, pour au moins cinq jours. 

« Notre garçon de 6 ans mange seul, dort seul, joue seul dans notre sous-sol, isolé, car nous avons peur de transmettre le possible virus à notre plus jeune fils de 8 mois. Il joue seul également dans notre petite cour », a raconté le père au chroniqueur. « En tant que parents, nous sommes déchirés. Mais nous suivons les consignes de la santé publique. Isolement, lavage des mains, contacts restreints, port du masque, nettoyage, désinfection… »

Le lendemain, le père a entendu son fils pleurer dans le sous-sol. Il a mis son masque pour lui faire un câlin et aller prendre une douche immédiatement après. 

Cinq jours plus tard, toujours pas de nouvelles. Le père téléphone aux autorités sanitaires et laisse des messages, mais toujours rien. 

Le soir même, le garçon de 6 ans pleurait dans les escaliers qui mènent au sous-sol. Il a fait un signe de coeur de ses deux mains pour ensuite les séparer en disant à ses parents « mon coeur est brisé ». 

Une semaine plus tard, le téléphone sonne pour annoncer à la famille que le test est toujours au laboratoire et qu'il n'a pas encore été analysé. 

Ce n'est que le lendemain qu'ils ont pu obtenir le résultat : négatif. 

La famille a dit ne plus faire confiance au système de santé. 

« Ils ne sont pas les seuls à douter. Et la deuxième vague ne fait que commencer », a conclu le chroniqueur Patrick Duquette.

Lisez la chronique de Patrick Duquette en entier.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Adobe Stock