Nouvelles : Un complotiste qui a menacé François Legault reçoit l'interdiction d'utiliser internet

Un complotiste qui a menacé François Legault reçoit l'interdiction d'utiliser internet

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un complotiste québécois accusé d'avoir menacé le premier ministre du Québec, François Legault, et d'autres élus de l'Assemblée nationale se voit dorénavant interdit d'utiliser Internet, rapporte Radio-Canada.

Pierre Dion a été remis en liberté, dans l'attente de la suite des procédures judiciaires à son endroit. En plus d'avoir dû débourser 5 000 $, pour recouvrer sa liberté, il se voit également désormais interdit d'aller sur Internet. 

L'homme de 51 ans originaire de Sainte-Anne-des-Plaine fait entre autres face à des accusations d'avoir fait des menaces de causer la mort ou des lésions au premier ministre du Québec et aux autres membres de l'Assemblée nationale. 

Ainsi, la Couronne et la Défense en sont venues à une entente sur plusieurs conditions. En plus de son dépôt de 5 000 $ et de son interdiction d'utiliser internet, l'accusé a dû remettre aux autorités tout équipement, incluant son téléphone cellulaire, qui lui permettrait d'avoir accès au web. 

Et même sur d'autres équipements, Pierre Dion doit d'abstenir d'utiliser internet, peu importe où il se trouvera. 

Rappelons que l'homme a déjà été condamné l'année dernière à une peine de 30 jours de prison pour avoir proféré des propos haineux contre les musulmans, deux ans après l'attentat survenu à la mosquée de Québec. 

Il avait d'ailleurs contrevenu à une ordonnance qui lui interdisait de parler de ses conditions de probation sur les réseaux sociaux. 

Il a également un historique de trouble de la paix et de harcèlement criminel. 

Il reviendra devant la cour à Saint-Jérôme le 15 avril prochain. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Courtoisie