Nouvelles : Un chat subit une transplantation rénale

Un chat subit une transplantation rénale

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Deux spécialistes au sein du service d’urologie et de chirurgie de la transplantation de l’hôpital Edouard Herriot ont pratiqué une intervention médicale plutôt atypique, car le patient qu'ils ont dû opérer était un... chat.

En effet, c'est à Lyon que l'intervention chirurgicale plutôt inusitée a eu lieu le 31 mai dernier. Les deux spécialistes, Sébastien Crouzet et Ricardo Codas Duarte, sont donc parvenus à sauver la vie de leur patiente nommée Tara.

Dans une entrevue accordée à 20 Minutes, Crouzet explique: "Le vétérinaire près de chez moi que je connais bien m’a contacté pour me parler du cas d’un chat en insuffisance rénale terminale. Il était condamné. Dans ces cas-là, ça va très vite. Le décès de l’animal survient rapidement."

Pour sa part, Julien Edet, vétérinaire à la clinique des Pierre-Dorées, située à Saint-Dider au Mont D’or, poursuit en affirmant: "Il y a beaucoup d’animaux en insuffisance rénale. Mais en général, il s’agit de chats âgés pour lesquels la greffe n’aurait pas de sens. Tara était un cas intéressant, car c’est un animal de 3 ans."

On a donc trouvé un donneur potentiel pour Tara et il s'agissait de Sushi, un jeune chat qui appartient justement aux mêmes maîtres. Le vétérinaire poursuit: "Comme pour les humains, un bilan a été fait pour nous assurer que ce donneur potentiel n’avait pas de maladie particulière et qu’il était compatible."

Crouzet, qui a effectué l'intervention de façon bénévole, explique: "Les chats ont de tout petits reins, équivalents à ceux d’un bébé de six mois, avec des branchements vasculaires très étroits. Les transplantations, c’est dans notre ADN. On fait ça souvent, mais pas les vétérinaires. C’était super de leur rendre service en apportant notre assistance technique, notre savoir-faire chirurgical."

L'intervention s'est produite il y a déjà trois semaines et les deux chats se portent actuellement à merveille.

Enfin, on ignore si d'autres interventions du genre pourraient être pratiquées sous peu, mais elle a au moins fait naître de très bonnes idées auprès du vétérinaire Julien Edet qui déclare: "C’était une expérience très enrichissante pour nous. L’idée n’est pas que les chirurgiens opèrent d’autres chats, mais que des vétérinaires soient formés à ce type d’interventions."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 20 Minutes · Crédit Photo: Courtoisie