Nouvelles : Un bracelet qui vibre et clignote à moins de 1,5m pour respecter la distanciation physique

Un bracelet qui vibre et clignote à moins de 1,5m pour respecter la distanciation physique

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Avec l'arrivée du beau temps, plusieurs personnes « oublient » les consignes des autorités sanitaires pour profiter des parcs et du soleil. La solution pour faire respecter la distanciation physique se trouve peut-être dans ce bracelet qui vibre et clignote lorsque vous vous trouvez à moins de 1,5 mètre d'une autre personne. 

Ces bracelets ressemblent à une grosse montre. Si vous êtes seul, ils restent silencieux. Mais un système vous alerte dès que vous vous trouvez à moins de 1,5 mètre d'une autre personne. En effet, le bracelet se met alors à vibrer et clignoter. 

Ces bracelets électroniques sont actuellement en train d'être testés au port d'Anvers en Belgique. Cela permet à l'autorité portuaire de s'assurer que tous les employés respectent la distanciation physique sans avoir à se casser la tête à savoir s'ils sont à 2 mètres d'une autre personne ou non. 

De plus, le bracelet permet de retracer les contacts : si une personne est infectée, un conseiller en santé ou une personne de confiance peut vérifier avec quels collègues de travail la personne est entrée en contact, afin de prévenir une nouvelle éclosion.

Toutefois, le bracelet ne transmet jamais l'emplacement ou d'autres informations à l'employeur. 

Plusieurs autres secteurs sont intéressés par cette technologie, notamment en France où le secteur du bâtiment pourrait en profiter pour assurer un retour au travail sécuritaire. 

Les bracelets n'utilisent pas l'Internet pour fonctionner, mais bien les ondes radio, ce qui constitue un avantage. 

« Il est fondamental que notre économie puisse revenir à pleine vitesse dès que possible et que nous nous concentrions sur les moyens de garantir que ce redémarrage se déroule en toute sécurité », a déclaré ;a conseillère municipale Annick De Ridder.

Les bracelets ont été conçus par l'entreprise belge Rombit. 

« Cette initiative répond également à l'appel du gouvernement flamand à créer des solutions numériques pour aider la société à travers la crise corona actuelle », a précisé Rombit dans un communiqué. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: LCI · Crédit Photo: Courtoisie