Nouvelles : Un boulanger qui travaillait 7 jours sur 7 condamné à verser 82 000 en contravention.

Un boulanger qui travaillait 7 jours sur 7 condamné à verser 82 000 en contravention.

Une amende colossale.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,018 1.0k Partages

Il s'agit d'une histoire très rare qui vient de se produire dans le Maine-et-Loire, un boulanger a été condamné à payer 82 000 euros pour concurrence déloyale. Il devait fermer son commerce une journée par semaine ce qu'il n'a pas fait.

C'est la chaîne de télévision BFM TV qui rapporte cette nouvelle qui va faire forcément du bruit aux quatre coins de la France tant l'amende que vient de se prendre un commerçant est énorme et disproportionnée par rapport à ses moyens. En effet, dans la région du Maine-et-Loire, un boulanger a été condamné à payer 82 000 euros pour concurrence déloyale. Il devait fermer son commerce une journée par semaine ce qu'il n'a pas fait. Il se retrouve donc maintenant obligé de payer cette immense amende qui va forcément bouleverser le fonctionnement de son commerce au cours de l'année à venir.

Mais comment est-ce possible pour un petit commerçant de se prendre une amende aussi conséquente ? On s'entend que 82 000 euros, c'est une somme colossale et qu'il n'est pas en mesure de payer cette amende d'un seul trait. Le boulanger, nommé Benjamin Lyonnet, a expliqué au micro de BFM TV qu'on l'accuse de concurrence déloyale parce qu'il n' pas respecter un arrêt préfectoral datant de 1972  qui oblige tous les commerçants à fermer leur commerce au moins une journée par semaine. Il s'agit d'un arrêt préfectoral qui concerne seulement le Maine-et-Loire.

BFM TV explique que le boulanger avait essayé de contourner la loi en fermant son rayon boulanger un jour par semaine tout en continuant à offrir un service de cafétéria à sa clientèle. Il n'a donc pas respecté l'arrêt préfectoral et se retrouve donc désormais dans une situation très délicate. Il doit donc payer 82 000 euros et pour ce faire, il va devoir renvoyer deux employés de son équipe parce qu'à l'heure actuelle, il ne peut pas payer cette amende. C'est en séparant de ces deux salaires qu'il pourra être en mesure de payer cette amende.

Même s'il trouve ça injuste, Benjamin Lyonnet a bel et bien enfreint la loi. D'ailleurs, un membre de la fédération de la boulangerie dans le Maine-et-Loire a expliqué qu'en refusant de fermer son commerce un jour par semaine, il avait un avantage que les autres boulangers n'avaient pas, ce qu'on appelle plus communément de la concurrence déloyale. 

Voici le reportage de BFMTV: 

Partager sur Facebook
1,018 1.0k Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: Unsplash