Nouvelles : Un attentat terroriste a été déjoué pendant le blocage des gilets jaunes

Un attentat terroriste a été déjoué pendant le blocage des gilets jaunes

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
4,367 4.4k Partages

Le samedi 17 novembre n'a pas été de tout repos pour les Français en raison des multiples blocages des gilets jaunes, mais cela aurait pu être pire si un attentat terroriste n'avait pas été déjoué le même jour.

C'est le quotidien 20 minutes qui rapporte cette nouvelle qui fait froid dans le dos et qui glace le sang en même temps. En effet, le samedi 17 novembre, en plein blocage des gilets jaunes, les autorités françaises ont réussi à déjouer un attentat terroriste qui aurait pu faire d'énormes dégâts. Ainsi les terroristes avaient profité que la majorité des policiers soient mobilisés pour faire face aux différents blocages des gilets jaunes, pour mettre au point leur plan machiavélique. Heureusement que les autorités françaises avaient prévu le coup et ont réussi à éviter le pire. 

20 minutes explique que plusieurs personnes ont été interpellées dont trois personnes qui apparaissaient comme étant des personnes très dangereuses. En effet, deux frères de 23 et 35 ainsi qu'un homme de 52 ans ont été arrêtés dans la ville de Saint-Étienne le 13 novembre dernier soit quatre jours avant leur attentat qui était prévu pour le 17 novembre. C'est la sous-direction anti-terroriste (sdat) qui a réussi à mettre la main sur eux. D'ailleurs Wikipédia rappelle que la " sdat est un service de la police judiciaire française à compétence nationale voué à lutter contre le terrorisme".

20 minutes précise que leur but n'était pas de tuer des manifestants, mais nous n'en savons pas plus sur leurs motifs. Parmi les têtes pensantes de cette opération, le quotidien explique qu'il y avait un homme de 25 ans qui les dirigés depuis la cellule de sa prison. En effet, cela faisait un an qu'il était enfermé en raison d'une autre affaire terroriste. D'après les informations de 20 minutes, il était muni d'un téléphone cellulaire et dirigeait l'opération depuis le confort de sa cellule.

Même si on encore trop peu d'informations sur cette affaire, 20 minutes explique que les autorités ont retrouvé certains documents faisant références à Daesh lors de leurs différentes perquisitions. Certains suspects qui ont été arrêtés étaient également surveillés par la sous-direction anti-terroriste. Il s'agit encore d'une enquête en cours et d'autres informations sur cette affaire seront sans doute révélées d'ici les prochains jours. Pour le moment, on ne sait toujours pas ce que voulait attaquer exactement les terroristes présumés et surtout ça qu'on est curieux d'apprendre.

Le pire a donc été évité le samedi 17 novembre et ça c'est grâce à un travail de l'ombre des autorités françaises qui sont de plus en plus habituées à déjouer ce genre d'attaque désormais. Cela ne sera pas la première ni la dernière. D'ailleurs, il faut s'attendre que des attaques terroristes se produisent lors de grands événement ont lieu à l'échelle nationale. En effet, dans ces moments-là, les autorités sont mobilisées aux quatre coins de la France et cela laisse plus de latitude aux terroristes pour effectuer leurs opérations meurtrières. Les autorités le savent très bien et c'est pourquoi elles essayent de désamorcer ces opérations avant même qu'elles ne se produisent.

Partager sur Facebook
4,367 4.4k Partages

Source: 20 minutes · Crédit Photo: Unsplash