Nouvelles : Un adolescent de 15 ans interpellé pour terrorisme

Un adolescent de 15 ans interpellé pour terrorisme

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un adolescent de 15 ans a été appréhendé par les autorités mardi au domicile de ses parents en Moselle pour terrorisme, rapporte  Le Parisien. 

Son arrestation survient dix jours après le meurtre par décapitation d'un professeur d'histoire et de géographie, Samuel Paty, dans les Yvelines. 

Le jeune homme a été mis en garde à vue par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) en lien avec une quête préliminaire qui avait été ouverte à la mi-octobre, soit avant l'assassinat du professeur, pour association de malfaiteurs terroriste criminelle par le Parquet national antiterroriste (PNAT).

L'adolescent n'est pas fiché S ni inscrit au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), rapporte  Le Parisien , qui ajoute que le jeune homme avait fait l'objet d'un signalement. Les policiers de la DGSI l'auraient alors placé sous surveillance technique et auraient alors découvert qu'il avait fait mention de sa volonté de passer à l'action, même s'il n'avait aucun projet précis en ce sens. 

« C'est un mineur très branché propagande avec un potentiel velléitaire. Reste à savoir s'il était seulement bavard ou s'il y pensait vraiment, explique au quotidien français une source proche de l'enquête. Dans le contexte de menace actuel, nous n'avons voulu prendre aucun risque ». 

D'autres mineurs arrêtés

D'autres adolescents ont été arrêtés pour des crimes similaires depuis la mort de Samuel Paty. 

Un jeune homme de 16 ans en Haoûte-Saône avait également été appréhendé dimanche par les autorités pour apologie du terrorisme sur internet. 

Il aurait écrit sur les réseaux sociaux que « quelconque mécréant souhaitant salir l’islam mérite de subir le même sort que M. Paty Allahou Akbar », d'après le parquet de Vesoul, qui a fait l'annonce de son arrestation, lundi.

« Inconnu » des milieux policiers et de justice, le jeune homme serait « une personne qui s’est convertie et qui s’est radicalisée, mais qui n’est pas issue d’un milieu musulman », selon le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic . 

Vendredi, une autre étudiante a été condamnée à une peine de quatre mois de prison avec sursis par le  tribunal correctionnel de Besançon pour « apologie du terrorisme ». La jeune femme avait écrit sur Facebook que Samuel Paty « méritait » de mourir.  

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock