Nouvelles : Trump perd le soutien de plusieurs républicains en raison de ses allégations de fraude électorale.

Trump perd le soutien de plusieurs républicains en raison de ses allégations de fraude électorale.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Les accusations infondées de fraude à l'élection présidentielle formulées par Donald Trump jeudi soir l'ont placé dans une situation très embarrassante, alors que de nombreux républicains ont réagi à ces propos en indiquant qu'ils prendraient leurs distances du président sortant.

Parmi les républicains qui ne se sont pas gênés pour critiquer les agissements du président sortant, le sénateur républicain de Pennsylvanie Pat Toomey, n'y est pas allé de main morte en déclarant sur CBS: "Le discours du président hier soir m'a beaucoup dérangé, car il a formulé des allégations très, très graves, sans aucune preuve. Je n'ai connaissance d'aucune fraude importante."

Le parlementaire texan Will Hurd n'a pas hésité pour sa part à qualifier la tactique de Donald Trump comme étant "dangereuse et mauvaise", tandis que son collègue Adam Kinzinger a déclaré sur Twitter: "ARRETEZ de propager de la désinformation discréditée... Cela devient complètement fou".

Même Mitt Romney s'est montré très critique à l'égard de Trump en indiquant dans un communiqué: "Compter chaque voix est au coeur de la démocratie. Ce processus est souvent long et, pour les candidats, frustrant. S'il y a des accusations d'irrégularités, il y aura des enquêtes et in fine la justice tranchera."

Certains républicains ont fait le pari de continuer à soutenir Trump, dont le sénateur Lindsey Graham, qui a été réélu mardi après une campagne difficile en Caroline du Sud: "Je suis ici ce soir pour soutenir le président Trump comme il m'a soutenu."

Ted Cruz a aussi décidé de se positionner en faveur de Trump en expliquant à l'émission de Sean Hannity sur Fox News: "Je peux vous dire que le président est en colère et je suis en colère, et les électeurs devraient être en colère."

Enfin, il sera particulièrement difficile pour Donald Trump de trouver du soutien afin de l'appuyer dans ses théories de fraudes électorales, car même le chef du Sénat, Mitch McConnell, a expliqué: "Chaque suffrage légal doit être compté. Tout bulletin soumis illégalement ne doit pas l'être. Toutes les parties doivent observer ce processus. Et les tribunaux sont là pour appliquer la loi et résoudre les différends."

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Zuma Press