Nouvelles : Trois ans de prison pour avoir organisé une fête mortelle remplie de drogue et de sexe pour sa femme.

Trois ans de prison pour avoir organisé une fête mortelle remplie de drogue et de sexe pour sa femme.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme a écopé de trois ans de prison pour avoir organisé une "fête meurtrière" sous le thème des méthamphétamines qui a causé la mort de son épouse de 69 ans.

C'est après que Duane Arden Johnson ait plaidé coupable devant la cour de Brown County District pour avoir été négligent auprès de sa femme peu avant le décès de celle-ci que le juge a décidé de le condamner à une sentence de trois ans de prison.

Comme le rapporte Mankato Free Press, Debra Lynn Johnson a tragiquement perdu la vie en janvier dernier lors d'une fête où la drogue était à l'honneur.

Selon les médias locaux, le mari avait été aperçu en train de courir nu à l'extérieur de la maison en hurlant que sa femme était décédée le jour où les autorités ont fait la découverte de son corps.

La police a expliqué qu'à l'arrivée des agents à sa demeure, Duane Arden Johnson était retourné à l'intérieur et il se trouvait alors dans son bain en train d'essayer de nettoyer des taches invisibles.

Des agents affirment avoir aussi trouvé 47 armes à feu dans la demeure, en plus de plusieurs munitions.

Le mari de 59 ans a déclaré aux policiers que peu avant sa mort, sa femme lui avait demandé de la retirer du centre où elle habitait afin de mourir chez elle et malgré les avis très divergents des médecins, l'homme avait décidé d'accomplir le souhait de son épouse.

L'homme avait ensuite organisé une "fête mortelle" pour son épouse dans laquelle le couple allait consommer des méthamphétamines, avoir des rapports sexuels et écouter en boucle leur chanson préférée, Metal Health (Bang Your Head) du groupe Quiet Riot.

Les rapports d'autopsie ont démontré que l'épouse avait cessé de prendre ses médicaments et qu'elle était morte d'une surdose de drogue.

Enfin, le mari a pu soustraire 201 jours de sa peine en raison du temps qu'il a purgé avant de connaître sa sentence.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Bureau du shérif de Brown County