Nouvelles : Son bébé blessé par un coup de scalpel lors d’une césarienne
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Son bébé blessé par un coup de scalpel lors d’une césarienne

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,293 2.3k Partages

Une mère de famille a été choquée de réalisé que son bébé a eu besoin de 6 points de suture après avoir reçu un coup de scalpel sur la tête lors d'une césarienne. 

« Je rentre le 24 août pour une césarienne prévue... Je rencontre l'équipe médicale... Le gynéco l'anesthésiste et j'en passe. [...]  Durant le découpage de mon bidon (disons les choses comme elles sont) ma princesse prend un coup de scalpel, oui un coup de SCALPEL...  ... Résultat 6 points de suture 2 strip...comment dire... Heureusement que ce n'est pas sur le visage... », a écrit la mère de famille sur Facebook. 

« Je ressens tout, j'ai mal, je hurle, je pleure... Si je n'avais pas hurlé pleuré supplié qu'on me fasse faire dodo j'aurais sûrement terminé l'intervention à vif... Ce fut long... L'anesthésiste avait quitté le bloc...Quand elle est enfin revenue... On m'a rendormie et trou noir jusqu'à la salle de réveil... », a continué la mère. 

Quand elle a confronté le gynécologue de la polyclinique de Reims-Bezannes (en France) par rapport à la blessure de son bébé, il lui a répondu : « Ce n'est pas grave, c'est dans les cheveux. »

Heureusement, la mère a reçu de bons soins du personnel par la suite. « Mon séjour s’est amélioré grâce à vous », a-t-elle souligné. 

Le directeur général Yves Noël a assuré en entrevue avec le journal L'Union qu'aucune faute professionnelle n'a été commise.

« Il s’agit heureusement d’une blessure superficielle, qui n’apporte pas de conséquence esthétique, car l’enfant est replié sur lui-même et c’est toujours le haut de la tête qui sort le premier », a-t-il expliqué. 

La mère, qui voulait d'abord porter plainte, a décidé de tenter une médiation avec l'hôpital. 

« Ce qui m’a le plus choqué et ce que je leur reproche énormément, c’est de n’avoir eu ni excuses ni explications », a ajouté la mère. 

Cette fois, le directeur général est d'accord. 

« Comme il y a traumatisme, il y aurait dû y avoir plus de compassion. Le médecin n’a sans doutes pas dit les paroles que la maman attendait », a indiqué Yves Noël. 

Le chirurgien qui a procédé à la césarienne va entrer en contact avec la mère de famille dans les prochains jours, a promis le directeur général. 

Partager sur Facebook
2,293 2.3k Partages

Source: LCI
Crédit Photo: Courtoisie