Nouvelles : «Soit tu rentres à poil chez toi, soit on te tabasse pendant une heure, soit on te crame les cheveux»

«Soit tu rentres à poil chez toi, soit on te tabasse pendant une heure, soit on te crame les cheveux»

Une histoire bouleversante.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,036 2.0k Partages

Il s'agit d'une histoire digne des plus grands films d'horreur qui s'est déroulée il y a quelques semaines en banlieue parisienne puisqu'une adolescente s'est fait littéralement brûler les cheveux pas trois autres jeunes filles. La victime a décidé de se confier sur cet événement traumatisant.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire froid dans le dos à de nombreux d'entre vous, surtout celles et ceux qui ont des adolescents à la maison. En effet, Melyssa, une jeune fille de 16 ans a vécu un véritable enfer dans la ville de Nanterre. La pauvre jeune fille s'est fait agresser violemment par trois autres adolescentes qui n'ont pas hésité à littéralement lui brûler les cheveux. Depuis, elle est complètement traumatisée par cette histoire et est dans l'obligation de porter une perruque.

Melyssa a décidé de raconter au quotidien Le Parisien le calvaire qu'elle a subi le 12 avril dernier. Pris au piège par trois jeunes filles qui lui voulaient du mal parce que Melyssa aurait soi-disant mal parlé du frère de l'une d'entre elles. Lorsqu'elle raconte comment ce drame s'est déroulé, on sent une certaine émotion. En effet, les jeunes filles lui ont laissé le choix entre soit rentrer toute nue chez elle, soit se faire frapper pendant une heure, soit se faire brûler les cheveux. Littéralement prise au piège, elle a décidé de choisir la dernière option.

À la vue des photos publiées sur Facebook par la mère de Melyssa, le moins que l'on puisse dire c'est que les trois jeunes filles n'y sont pas allées de main morte puisque Melyssa a plusieurs trous sur la tête. Ajoutée à ça, la scène a été filmée et diffusée en direct sur Snapchat. Ces jeunes filles ont donc fait preuve d'une cruauté sans limites et il se pourrait bien qu'elles ne soient pas sanctionnées par la justice en raison de leur jeune âge. Deux entre elles sont dans l'attente d'un éventuel procès. Melyssa explique qu'elle a peur que ces trois jeunes filles fassent de nouvelles victimes.

On vous laisse regarder le court reportage vidéo ci-dessous qui raconte les atrocités qu'a vécu cette jeune adolescente de 16 ans, mais on préfère vous prévenir son témoigne est terriblement bouleversant.

Partager sur Facebook
2,036 2.0k Partages