Nouvelles : Selon l'autopsie, Jeffrey Epstein a eu les os du cou brisés

Selon l'autopsie, Jeffrey Epstein a eu les os du cou brisés

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'autopsie pratiquée sur le corps de Jeffrey Epstein a révélé que l'homme a eu les os du cou brisés, a-t-on appris jeudi. Les blessures de Jeffrey Epstein sont caractéristiques de ce que l'on voit chez les victimes de meurtre par strangulation, a précisé le Washington Post. 

L'un des os brisés était l'os hyoïde. S'il peut être brisé par pendaison, il est plus courant de le voir rompre lors d'une mort par strangulation. 

« Dans toutes les enquêtes médico-légales, toutes les informations doivent être synthétisées pour déterminer la cause et le mode de décès. Tout doit être cohérent; aucune découverte ne peut être évaluée en vase clos », a toutefois expliqué la cheffe du service médico-légal de New York, Barbara Sampson.

Depuis que Jeffrey Epstein est décédé, les théories avançant qu'il a peut-être été « éliminé » pour éviter qu'il parle ont largement alimenté les discussions.

Le multimillionnaire a été retrouvé pendu dans sa cellule à New York. Le riche homme d'affaires avait été arrêté et accusé de trafic sexuel de jeunes femmes et de filles mineures. 

Jeffrey Epstein avait beaucoup de relations avec des hommes très influents. Il avait notamment des liens avec Donald Trump et Bill Clinton. 

L'actuel président américain Donald Trump a même partagé une théorie du complot avançant que Bill Clinton pourrait être derrière la mort de Jeffrey Epstein pour éviter que ses secrets soient révélés. 

Plusieurs questions ont été soulevées après la mort de Jeffrey Epstein. La surveillance pénitentiaire déficiante a été pointér du doigt. Deux employés ont par ailleurs été suspendus suite à ce décès mystérieux. L'homme d'affaires aurait été laissé seul pendant plusieurs heures avant son décès. 

Barbara Sampson espère récolter plus d'informations pour en savoir davantage sur les dernières heures de Jeffrey Epstein. D'après le Washington Post, elle pourrait avoir accès à des images de la vidéosurveillance des couloirs du centre pénitentiaire. Elle devrait aussi avoir accès prochainement aux résultats des examens toxicologiques du défunt et au procès-verbal des entretiens avec les gardes et détenus près de la cellule de Jeffrey Epstein.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Washington Post
Crédit Photo: Wikimedia