Nouvelles : Richard Martineau se déchaîne sur les gens qui comparent le passeport vaccinal à l'étoile jaune

Richard Martineau se déchaîne sur les gens qui comparent le passeport vaccinal à l'étoile jaune

« Vous imaginez l’imbécillité crasse de ces gens ? »

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Richard Martineau n’est vraiment pas de bonne humeur! En effet, le coloré chroniqueur ne s’est pas gêné de dire tout haut sa façon de penser quant aux citoyens qui ont osé faire le parallèle entre l’étoile jaune et le passeport vaccinal.

C’est dans sa toute dernière chronique que Richard Martineau a décidé de se vider le coeur au sujet des « manifestants contre le passeport vaccinal [qui] ont brandi l’étoile jaune que les juifs devaient porter sous le régime nazi ».

« Vous imaginez l’imbécillité crasse de ces gens ? », s'indigne-t-il

Richard Martineau a notamment rappelé qu’un sondage mené par le magazine The Economist a rapporté que «  46 % des Américains qui ont voté pour Trump croient dur comme fer au Pizzagate », une théorie du complot avançant que Hillary Clinton dirige un réseau international de pédophiles qui organisent des messes sataniques dans des sous-sols de pizzérias.

À cet effet, le chroniqueur a expliqué : « Qu’est-ce que vous feriez si je vous disais que des enfants sont détenus dans le sous-sol de la pizzéria que vous fréquentez ? Vous iriez les libérer, non ? Vous diriez que c’est votre devoir d’utiliser la force pour sauver ces innocentes victimes ! Eh bien, c’est ce que se disent les millions de gens qui croient à la théorie loufoque du Pizzagate. Ils se voient comme des patriotes. Et ça, c’est freakant. »

Selon Richard Martineau, ces dérapages seraient le résultat des « effets secondaires des médias sociaux ». Comme l’a illustré le chroniqueur, les médias sociaux ont grandement changé notre façon de consommer l’information : « Les médias sociaux agissent comme des accélérateurs. Ils rendent les cons encore plus cons, les enragés encore plus enragés, les gens mal informés encore plus mal informés et les extrémistes encore plus radicaux. Si, pour toutes sortes de raison, tu commences à perdre contact avec la réalité et à glisser dans le puits sans fond de l’inculture, de la désinformation et de la paranoïa, les médias sociaux ne te ramèneront pas à la surface. Ils vont t’enfoncer encore plus profondément. Ils vont aggraver ta maladie au lieu de te guérir. »

Enfin, Richard Martineau n’a pas caché que l’avenir l’inquiétait grandement : « Ça prend plusieurs heures pour lire un livre. Quelques minutes pour lire un texte de journal. Trois secondes pour lire un titre. Une seconde pour comprendre une image. Pas étonnant que l’image règne en maître. Or, l’image, c’est d’abord et avant tout l’émotion. Un flash. Une montée d’adrénaline. Comment notre système d’éducation peut-il rivaliser avec ça ? »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Capture d'écran