Nouvelles : Québec pourrait obliger les grandes surfaces à ne vendre que des produits essentiels

Québec pourrait obliger les grandes surfaces à ne vendre que des produits essentiels

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

En plus de décréter la fermeture des commerces non-essentiels pour le temps des Fêtes, le gouvernement du Québec pourrait forcer les magasins à grande surface à ne vendre que des produits jugés essentiels, rapporte Radio-Canada.

C'est sur Twitter que le journaliste Sébastien Bovet a dévoilé cette « hypothèse très sérieuse » envisagée par le gouvernement. 

Rappelons que, mardi à 17 h, le premier ministre François Legault prévoit confirmer durant son point de presse la fermeture des commerces entre le 25 décembre 2020 et le 11 janvier 2021, et ce, dans le but de freiner la propagation de l'épidémie de COVID-19, dont la deuxième vague frappe de plein fouet le Québec depuis le début de l'automne. 

Le retour en classe pour les élèves du primaire serait également repoussé, mais les Québécois auraient néanmoins le droit de se rencontrer pour des activités à l'extérieur dans des lieux publics, selon Le Journal de Montréal

Ainsi, des amis pourront se rencontrer en respectant la distanciation physique de deux mètres s'ils se trouvent dans un parc ou dans une ruelle, pour un maximum de huit personnes à la fois.

Les entraînements sportifs comprenant un maximum de 8 individus pourront également avoir lieu à l'extérieur, selon le quotidien montréalais. Toutefois, cette mesure ne sera pas en vigueur pour les terrains privés. Ainsi, il ne sera pas permis de recevoir quelques amis à l'extérieur dans la cour pour un apéro, par exemple. 

L'entrée en vigueur de ces nouvelles mesures ne serait toutefois pas immédiate, permettant ainsi aux Québécois qui ont des emplettes de le faire avant la fermeture des commerces. 

« On veut laisser les gens faire leur magasinage pour leurs enfants, mais par la suite il faut donner un coup », a illustré le premier ministre en entrevue avec Patrice Roy à Radio-Canada, lundi. 

Le but est de profiter de l'accalmie du temps des Fêtes afin d'aplatir la courbe, sans freiner l'économie de manière trop brusque. 

« Il y a déjà beaucoup d'endroits de fermés, la construction est fermée pour deux semaines, les entreprises au moins pour une semaine, les écoles pour deux semaines. Il reste les commerces, il faut donner un grand coup dans le temps des Fêtes », a expliqué François Legault. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Facebook