Nouvelles : Québec étudie la possibilité d'autoriser des soupers de Noël de 10 personnes de 3 foyers différents

Québec étudie la possibilité d'autoriser des soupers de Noël de 10 personnes de 3 foyers différents

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le gouvernement du Québec étudie actuellement la possibilité d'autoriser des soupers de Noël pouvant réunir jusqu'à 10 personnes provenant de trois foyers différents. Aucune décision n'a toutefois été prise, a annoncé le premier ministre, François Legault. 

« Il y a plusieurs hypothèses qui sont regardées. Évidemment, il est trop tôt pour décider le nombre de personnes. Est-ce que ce sera 5, est-ce que ce sera 10 ? Est-ce que, les écoles, c'est mieux de les fermer plus tôt ou plus tard ? Il est trop tôt pour répondre à cette question-là », a déclaré en point de presse le premier ministre. 

« Ça fait partie des discussions qu'on a avec la santé publique et je vous garantis qu'il n'y a pas de décision de prise », a-t-il souligné, s'adressant au journaliste Sébastien Bovet de Radio-Canada.

Il a par la suite ajouté que le gouvernement suivait la situation épidémique et que l'annonce officielle ne serait pas nécessairement annoncée cette semaine. « On va suivre la situation au cours des prochains jours, et quand on aura le meilleur portrait possible de ce qui s'en vient autour du 25 décembre, on vous en fera part », a-t-il promis. 

Mardi dernier, le chef caquiste avait déclaré qu'il envisageait d'autoriser des « petits partys » pour la période du temps des Fêtes. Il avait également statué que les mesures sanitaires en zone rouge n'allaient pas être levées avant le 23 novembre. 

« Je comprends que les mesures sont dures pour le moral, mais elles sont nécessaires pour sauver des vies, pour garder nos enfants à l’école, pour garder la majorité de nos travailleurs au travail et pour garder le contrôle sur notre réseau de la santé. Et j’ajouterais une autre raison : pour se donner le plus de chance possible de voir notre famille et nos amis pendant le temps des Fêtes. Ne préparez pas de gros partys, mais j’aimerais qu’on puisse avoir de petites rencontres pour Noël et le Jour de l’An », avait ajouté le premier ministre sur sa page Facebook. 

Au mois d'octobre, il avait également déclaré qu'il fallait oublier les grosses réunions pour le temps des Fêtes. 

« Il y a Noël qui s'en vient. Évidemment, ce ne serait pas le fun pour les Québécois si on ne pouvait pas, à Noël, voir nos familles, voir nos amis », avait-il laissé entendre sans donner plus de précisions. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Facebook