Nouvelles : Quarantaine à l'hôtel : Ottawa accuse les voyageurs d'être trop prévoyants

Quarantaine à l'hôtel : Ottawa accuse les voyageurs d'être trop prévoyants

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Après avoir essuyé les critiques quant au temps d'attente requis pour la réservation d'une chambre d'hôtel en vue d'une quarantaine de trois jours, Ottawa pointe du doigt les voyageurs en estimant qu'ils sont trop prévoyants et les encourage à seulement entamer les démarches de réservation 48 heures avant le vol de retour au pays, rapporte La Presse. 

« Le gouvernement reçoit un volume élevé de demandes de renseignements, ce qui crée de longs temps d’attente pour les appelants », fait savoir dans un courriel au quotidien montréalais Maryse Duquette, de l'Agence de la santé publique du Canada. Elle précise néanmoins que « le nombre d'appels diminue de jour en jour ». 

Le 19 février, la ligne de réservation a enregistré 20 000 appels. Les jours suivants ont recensé respectivement 15 000 et 10 000 appels. Actuellement, un délai moyen de deux heures d'attente serait observé. 

« Une grande partie des appels faits à la ligne de réservation viennent de personnes qui souhaitent réserver des chambres d’hôtel en mars et avril. Les voyageurs ne devraient pas appeler pour réserver un hôtel autorisé par le gouvernement parce qu’ils prévoient de voyager à l’avenir », a prévenu Mme Duquette.

Ainsi, seuls les Canadiens dont le vol est prévu au cours des prochaines 48 heures sont encouragés à appeler la ligne de réservation, quand ils « sont prêts à réserver et à payer leur hébergement ». 

Quant à ceux qui n'auraient que des questions sur les séjours obligatoires et les restrictions en cours, l'organe gouvernemental les encourage plutôt à se rendre sur le site internet de l'Agence de santé publique pour répondre à leurs interrogations. 

Les voyageurs qui n'ont pas été en mesure de réserver une chambre avant leur retour au Canada pourront recevoir l'aide de responsables de l'Agence de santé publique à l'aéroport en vue d'effectuer une réservation. 

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock