Nouvelles : Prison à vie pour un jeune de 20 ans qui a violé et poignardé sa voisine de 11 ans

Prison à vie pour un jeune de 20 ans qui a violé et poignardé sa voisine de 11 ans

Une véritable tragédie.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
209 209 Partages

Il s'agit sans aucun doute d'une des nouvelles les plus répugnantes de la journée et elle nous vient des États-Unis où un jeune homme de 20 ans a violé et poignardé sa voisine de 11 ans. Il vient d'être condamné à la prison à vie par la justice américaine.

C'est le Daily qui rapporte cette nouvelle complètement effroyable qui va à coups sûrs donner des sueurs froides à certains parents. En effet, dans le New Jersey, un homme de 20 ans nommé Andreas Erazo vient d'être condamné à la prison à vie pour avoir violé et poignardé à mort une jeune fille de 11 ans qui s'avérait être sa voisine. S'il avait avoué ce qu'il avait fait bien avant que le procès ait lieu, il vient seulement de connaître la nature de sa sanction. Une peine amplement méritée pour celui qui a regardé à plusieurs reprises la famille de la victime sans avoir la moindre émotion.

Le plus hallucinant dans cette histoire, c'est que la petite Abbiegail Smith était sa voisine, relate le Daily Mail. Il n'y a donc rien de rassurant dans cette histoire qui révèle qu'on ne peut pas avoir forcément confiance en ses voisins même si on doit souligner que cet événement est bien entendu un cas isolé. Si au début Andreas Erazo avait justifié son geste en expliquant qu'il avait pris la jeune fille pour une cambrioleuse, il a vite changé sa version des faits lorsqu'il a vu qu'elle était loin d'être convaincante.

Le Daily Mail explique que l'émotion était palpable lors du procès. D'ailleurs, la mère d'Abbiegail Smith a complètement craqué en s'adressant à Andres Erazo. En plein tribunal, elle lui a dit qu'il méritait de brûler en enfer. Elle lui a également reproché de n'avoir aucun remords à propos de ce qu'il a fait subir à son enfant. En d'autres termes, la mère de la petite Abbiegail n'a pas mâché ses mots et lui a exprimé le fond de sa pensée.

Difficile de comprendre les motivations d'Andres Erazo à part de justifier cela par un coup de folie. Quoi qu'il en soit, il va avoir le reste de sa vie pour repenser à tout le mal qu'il a fait. On imagine que l'accueil qui lui sera réservé en prison sera électrique parce que les criminels dans son genre ne sont pas du tout bien vus.

Partager sur Facebook
209 209 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Courtoisie