Nouvelles : Pourquoi la Suède fait face à la COVID-19 sans masque ni confinement et avec quels résultats

Pourquoi la Suède fait face à la COVID-19 sans masque ni confinement et avec quels résultats

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Face à la pandémie de COVID-19, la Suède a pris un pari risqué : viser l'immunité collective en refusant de confiner la population et d'imposer le port du masque. 

À l'inverse de pratiquement tous les pays du monde qui ont mis en place des restrictions plus sévères, la Suède fait cavalier seul. 

Il faut d'abord savoir que les Suédois n'ignorent pas la COVID-19. Si toute la population n'a pas été confinée, les personnes à la santé plus fragile ont été fortement encouragés à rester à la maison. Le télétravail est encouragé jusqu'en 2021 au moins. Pour le moment, seuls les soignants portent le masque. Mais la Suède n'exclut pas la possibilité de revenir sur la question si cela s'avérait nécessaire. Les écoles et les garderies sont restées ouvertes, mais pas les lycées et les universités. De plus, les rassemblements de plus de 50 personnes y sont toujours interdits, même dans les cinémas ou lors de la remise de diplôme. Environ 20 % des collégiens suivent leurs cours à distance. 

Les autorités ont choisi d'appeler à la responsabilité des citoyens en misant sur le respect de la distanciation physique, l'application de mesures d'hygiène comme le lavage des mains et l'isolement dès l'apparition de symptômes. Par exemple, le fils du socio-ethnologue Alain Gras a consulté un médecin après avoir développé des symptômes apparentant à la COVID-19. Il n'a pas dû passer un test de dépistage, il a simplement été invité à rester chez lui jusqu'à ce qu'il se sente mieux. 

Avec ces choix, la Suède a affirmé l'importance qu'elle accorde aux libertés individuelles et sa différence par rapport au reste du monde, selon 20 Minutes. 

Mais les mesures prises par la Suède sont-elles effectives contre le coronavirus? Le pays rapporte jusqu'à maintenant au moins 84 729 cas de COVID-19 et 5 800 morts, ce qui le classe dans les pays les plus touchés par rapport à la population. En effet, la Suède a 57 morts pour 100 00 habitants alors que la France est à 45 morts par 100 000 habitants. On est quand même loin de l'hécatombe annoncé des spécialistes qui redoutaient les impacts meurtriers d'une immunité collective. 

De plus, la Suède ne note aucune augmentation de cas ces jours-ci alors que la France en a plus de 25 000 en une semaine et que des pays comme l'Espagne et l'Allemagne observent aussi une hausse. 

Seul le temps nous dira si la Suède avait raison de suivre cette voie, mais il y aura assurément des leçons à tirer de tout cela. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 20 Minutes · Crédit Photo: Adobe Stock