Nouvelles : Pas de piscine, pas de plage: Les voyageurs soumis à une quarantaine stricte à Cuba

Pas de piscine, pas de plage: Les voyageurs soumis à une quarantaine stricte à Cuba

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les voyageurs qui se rendent à Cuba pour profiter du soleil doivent toutefois passer d'abord par une quarantaine stricte à l'hôtel, rapporte l'Agence France-Presse (AFP). 

« L'hôtel est plein, mais quand on se promène par ici, on dirait un cimetière », explique à l'AFP une employée de l'hôtel Comodoro. 

Cuba oblige depuis le 6 février dernier toute personne arrivant sur l'île à se rendre directement dans l'un des six hôtels désignés à La Havane pour une quarantaine de six jours et cinq nuits. Une quarantaine aux frais de ceux qui doivent la faire. 

Même si le pays est l'un des mois touchés par la COVID-19 en Amérique latine, la hausse du nombre de cas inquiète les autorités. Cuba recense 36 595 cas et 257 décès pour 11,2 millions d'habitants. 

« Plusieurs offres sont proposées à l'aéroport » ou sur internet, explique à l'AFP la directrice de marketing de l'agence touristique d'État Havanatur, Isabel Docampo. 

Ainsi, les voyageurs peuvent se loger dans des hôtels variant entre 3 et 5 étoiles et doivent débourser un total qui oscille entre 240 et 500 dollars pour toute la durée de la quarantaine. Les voyageurs sont pour la plupart composés de Cubains qui vivent aux États-Unis, qui désirent rendre visite à leur famille. 

Ainsi, les voyageurs passent un premier test PCR à l'aéroport, avant de devoir en subir un second au 5e jour de la quarantaine. 

Et à l'hôtel, les protocoles sont stricts. « Des protocoles ont été établis pour l'isolement, (les clients) ne peuvent se croiser entre eux, ils doivent rester isolés et le personnel de santé surveille leur état », fait savoir à l'AFM Omar Milian Torres, directeur général de l'hôtel Comodoro. 

Un total de 21 cas ont été détectés dans cet hôtel depuis mars 2020. L'établissement est utilisé pour les quarantaines des employés d'entreprises étrangères. 

Et en quarantaine, pas le droit de se rafraîchir dans la piscine. Des Cubains venus de Floride ont expliqué à l'AFP qu'ils respecteront la quarantaine car « c'est la règle », mais ajoute ne pas apprécier l'idée de demeurer « coincés » durant 5 jours. 

À l'hôtel Melia Habana, 28 personnes sont actuellement en quarantaine et peuvent au moins avoir droit à un menu personnalisé, en plus de la visite d'un médecin deux fois par jour. 

Le directeur de général de l'établissement, Mariano Elorza, explique à l'AFP que le protocole est très strict. « Maintenant, celui qui commande à l'hôtel, c'est celui qui porte la blouse blanche », dit-il.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock