Nouvelles : “On va se faire haïr au Québec, mais on n'aura plus peur de mourir de ça”

“On va se faire haïr au Québec, mais on n'aura plus peur de mourir de ça”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu’au Québec, il faudra probablement faire preuve de patience avant d’être en mesure d’obtenir le vaccin contre la COVID-19, de nombreux Snowbirds qui sont présentement en Floride l’ont déjà obtenu.

C’est un reportage de Radio-Canada à propos des Snowbirds qui sont actuellement en Floride qui a dévoilé à quel point il est plus facile d’obtenir le vaccin contre la COVID-19 qu’ici au Québec.

La façon de faire est plutôt simple : les gens qui désirent se faire vacciner font la file dans leur voiture et une fois que leur tour est arrivé, ils se font vacciner sans même avoir à quitter leur véhicule.

Francine, une Québécoise qui vit dans les Laurentides, a expliqué à Radio-Canada : « On est très contents! On n’aura plus peur. Plus peur de mourir de ça. […] On va se faire haïr par notre entourage au Québec. Mais, au Québec, on n’aurait pas eu le vaccin avant longtemps. […] Et pas seulement au Québec. Beaucoup d’Américains sont contre le fait qu’on puisse se faire vacciner ici. Il y a pas mal d’articles là-dessus dans les journaux. »

Plusieurs politiciens de la Floride ont dénoncé cette situation, dont le maire de Miami, Francis Suarez, qui a exigé un changement des règles pour éviter qu’on vienne de partout pour se faire vacciner en Floride. 

Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a assuré pour sa part que l’État resserrait les règles en vigueur et que le plan de vaccination sera désormais réservé aux citoyens permanents ou semi-permanents. Ce changement de règles n’exclura donc pas les Canadiens qui ont une adresse ici et qui y passent l’hiver.

Enfin, comme l’a souligné Francine, les Snowbirds qui sont en Floride peuvent peut-être profiter du soleil et de la chaleur, mais même s’ils ont eu droit au vaccin, ils sont plusieurs à avoir fait le choix de jouer de prudence : « Ça va faire 50 ans qu’on est mariés. Et depuis qu’on est arrivés en Floride cette année, on ne va pas au restaurant, même s’ils sont ouverts. Mais le soir de notre anniversaire, on va se payer la traite. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: iStock