Nouvelles : Miss Michigan perd son titre pour avoir fait des commentaires «offensants» et refusé de porter le hijab

Miss Michigan perd son titre pour avoir fait des commentaires «offensants» et refusé de porter le hijab

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C'est une véritable controverse aux États-Unis. Miss Michigan affirme avoir perdu son titre et sa couronne pour avoir fait des commentaires « offensants » et avoir refusé de porter le hijab. Plusieurs la traitent maintenant de raciste. 

Kathy Zhu est une jeune femme de 20 ans d'origine asiatique. Ayant immigré avec ses parents à l'âge de 5 ans aux États-Unis, la jeune femme se décrit comme une Américaine conservatrice qui soutient le président américain Donald Trump dans ses politiques. 

La jeune femme a remporté le concours de beauté et de personnalité de son État à l'automne dernier, mais elle affirme que les organisateurs viennent de lui retirer son titre et sa couronne à cause de messages jugés « offensants, insensibles et inapproprié s»

« La direction nationale de Miss World America m'a accusé d'être raciste, islamaphobe et insensible », a déploré Kathy Zhu sur Twitter, jeudi. 

« Ils m'ont privé de mon titre de Miss Michigan en raison de mon refus de porter un hijab en 2018, de mon tweet sur la violence entre noirs et sur des tweets avec des statistiques jugés "insensibles" ».

Le tweet qui a fait réagir l'organisation date de 2018 et Kathy Zhu y affirme que « la majorité des noirs qui meurent sont tués par d'autres noirs ». 

Kathy Zhu a défendu son message sur les réseaux sociaux affirmant qu'il ne s'agissait que de statistiques, que c'était des faits. La jeune femme a aussi dénoncé le fait qu'une femme musulmane a tenté de la forcer à porter un hijab. 

« Ce qui est "insensible", c'est que les femmes du Moyen-Orient sont lapidées à mort pour avoir refusé d'obéir aux ordres de leur mari de porter le hijab », a-t-elle écrit. « Une femme musulmane a essayé de me FORCER à porter un hijab sur la tête sans ma permission. J'ai tweeté à ce sujet sur mes réseaux sociaux, ce qui a attiré l'attention des médias. Presque tout le monde m'a soutenu, refusant d'être mis dans cette situation. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: The Blaze · Crédit Photo: Capture d'écran