Nouvelles : Meurtre d'un bébé à l'aide d'une fourchette à viande: Sofiane Ghazi plaide coupable

Meurtre d'un bébé à l'aide d'une fourchette à viande: Sofiane Ghazi plaide coupable

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Sofiane Ghazi, qui faisait face à des accusations réduites de meurtre non prémédité de bébé Ghazi et de voies de fait graves sur sa conjointe a pris tout le monde par surprise en décidant de plaider coupable.

Les faits dont il était accusé remontaient à la nuit du 24 juillet 2017 pendant laquelle Sofiane Ghazi aurait frappé au ventre son épouse enceinte de 36 semaines avec une fourchette à viande.

Une voisine, Noëlla Bernier, avait alors déclaré avoir trouvé la victime dans un état épouvantable: "Le visage en sang. La bouche en sang. La jaquette en sang. L'entrejambe en sang."

Selon Noëlla Bernier, celle-ci avait entendu des cris à glacer le sang, puis elle avait aperçu Ghazi qui semblait se diriger vers sa voiture. Quelques instants plus tard, on cognait à la porte de madame Bernier et il s'agissait de la victime ensanglantée qui était en détresse.

La voisine a aussitôt communiqué avec le 911 afin d'obtenir de l'aide et c'est par la suite qu'elle a constaté que la victime avait été poignardée au niveau du ventre.

La procureure aux poursuites criminelles et pénales Chantal Michaud a expliqué devant la cour que le mariage de Ghazi avait subi des perturbations en raison de ses problèmes de consommation de drogues dures.

La victime aurait fini par demander à Ghazi de quitter le domicile parce qu'il était encore intoxiqué, mais au lieu de répondre à la demande de sa conjointe, l'homme aurait explosé de colère pour ensuite s'en prendre à elle.

La police avait été appelée par la conjointe, mais Ghazi avait quitté la résidence avant leur arrivée. Puis, il est revenu au coeur de la nuit pour s'en prendre à nouveau à elle, mais cette fois-ci, à l'aide d'une fourchette à viande.

Toujours selon Chantal Michaud: "L'enfant a survécu. Suite à l'intervention, il a eu des battements cardiaques pendant plusieurs minutes", puis le bébé a succombé à ses blessures.

Le procès de Ghazi devait durer cinq semaines.

Plus de détails à venir... 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie